Etape du Tour 2016 : Votre stratégie nutritionnelle !

Thémacycle : Alpes à vélo
Rédigé par :
Publié le

Pour l’étape du Tour 2016, il n’y a pas de temps à perdre pour réfléchir à la stratégie nutritionnelle que vous souhaitez adopter au mois de juillet et tester les différents compléments que vous préférerez pour cet événement.

Etape du Tour 2016 : Votre stratégie nutritionnelle !

La stratégie nutritionnelle n’a pas uniquement lieu le jour de l’épreuve, mais débute dès les 96 heures précédents cet événement.

Les 6 et 7 juillet 2016 : diminution des réserves énergétiques pour mieux rebondir

Lors de ces deux journées, le but sera de réduire votre consommation de produits riches en énergie d’origine glucidique. Pour cela, vous allez réduire les féculents (pâtes, riz, semoule…), mais aussi le pain et les fruits, ou tout autre aliment pouvant contenir des glucides, telles que les boissons de l’effort. Votre apport en féculents ne devra pas dépasser 300 g sur la journée voire 200 g si vous ne vous entraînez pas durant ces deux jours.

Comme vos apports en certains aliments vont diminuer, votre statut vitaminique pourrait baisser ; pour contrer ce phénomène, il est possible de consommer une cuillère à soupe de levure de bière à chaque repas. Vous pouvez avoir recours à des compléments alimentaires, surtout si vous vous entraînez durant ces deux journées ; l’utilisation d’un complément en vitamines*, tel que 33 VITAMINES ET ANTIOXYDANTS des laboratoires STC, pourra s’avérer efficace.

Pendant ces deux jours, vous allez observer une fatigue s’installer progressivement, cela est tout à fait normal, vous serez en train de préparer l’étape suivante : la surcompensation.

A lire : La récupération par la nutrition

*ces vitamines peuvent être consommées sous forme de cure pour en retirer un effet optimal

Les 8 et 9 juillet : le rebond glucidique, tremplin de la performance

Maintenant que la première étape est passée, vous pouvez vous sentir « à plat » ; il est alors temps de recharger les batteries. L’étape décrite précédemment est nécessaire, pour vous permettre d’augmenter encore plus vos réserves énergétiques. Pour cela, vous allez augmenter votre consommation de féculents durant les repas pour passer à près de 500 g par jour voire 600 g par jour en cas de travail physique, en plus d’une boisson de l’effort en cas d’entraînement.

A lire : Féculents et cyclisme

Une autre astuce pour optimiser ce processus sera d’utiliser un produit à haute valeur énergétique et diffusion, qui pourra être pris à n’importe quel moment de la journée ou sur le vélo durant vos derniers entraînements.

Deux options s’offrent à vous :

  • liquide comme MALTO POWER
  • ou solide tel que BROWNIE MULTISPORT.

Ce sont deux produits riches en énergie avec une diffusion lente, ce qui sera optimal pour reconstruire vos réserves énergétiques. L’hydratation est un autre aspect de la nutrition que vous vous devez de maîtriser. Au mois de juillet il est possible que la température dépasse largement les 30°C, il vous faudra redoubler d’attention pour rester hydraté tout au long de la journée.

La consommation d’une eau minérale contenant un peu de sirop ou encore MINERAL DRINK de STC vous permettra de répondre à cette problématique tout en aidant à remplir vos réserves énergétiques.

Le 10 juillet : tout commence par le commencement c’est à dire le petit déjeuner

Cette étape sera capitale, mais pourquoi serait-elle plus importante que les autres ? Tout simplement, parce que c’est à ce moment-là que vous posez les bases d’une bonne performance. En effet, durant la nuit, vous « catabolisez », c’est à dire qu'une partie de vos réserves énergétiques est utilisée ; au réveil, vous n’êtes donc pas à 100% de votre potentiel énergétique. Par conséquent le petit déjeuner ne doit pas être pris à la légère et encore moins « sauté ».

Dossier : Cyclisme : L'importance du petit-déjeuner !

Vous pourrez consommer un pain blanc avec un peu de beurre, un yaourt ou une tranche de jambon, un fruit, et une boisson (attention au café pour les troubles digestifs).

Etape du Tour 2016 : Votre stratégie nutritionnelle !

Pour des raisons de facilité, il sera envisageable de prendre BREAKFAST MULTISPORTS de STC qui pourra être consommé 1h30 avant le départ, alors qu’un petit déjeuner traditionnel devra être pris entre 2h30 et 3h avant le départ. Durant l’heure précédent le départ, si vous êtes sujet aux crampes n’hésitez pas à prendre une pastille NO CRAMP de STC, ce produit vous apportera des cofacteurs permettant de limiter la fatigue.

Le 10 juillet : stratégie nutritionnelle modulable tout au long de l’épreuve : la variété est la clef pour réduire la lassitude

Ça y est vous venez de partir pour plusieurs heures d’effort ; et comme vous le savez certainement déjà, pour finir cette épreuve dans les meilleures dispositions possibles, il sera nécessaire de vous alimenter tout au long de l’effort. Mais alors quoi prendre durant l’effort et à quel moment ? Le tiercé gagnant sera une alimentation solide, semi-solide et liquide.

Voici un exemple de répartition tout au long de l’épreuve :

Kms 0 à 30 : le départ vient d’être donné et vous allez très rapidement rentrer dans le vif du sujet. Pour éviter d’être immédiatement « asphyxié », vous boirez une boisson de l’effort* type VO2 MAX de STC. En haut du premier col (Col des Aravis), vous pourrez consommer un gel OVER BLAST BCAA de STC.

Kms 31 à 60 : vous aurez déjà passé le col des Aravis, le prochain sera le col de la Colombière. Ici, mêmes conseils que lors de la tranche kilométrique précédente.

Kms 61 à 69 : à ce moment-là de l’épreuve vous serez dans la vallée, vous pourrez en profiter pour avoir une alimentation un peu plus solide en plus de la boisson de l’effort* et consommer une barre type VO2 MAX BAR de STC ou encore un sandwich maison type pain de mie blanc accompagné de confiture ou encore d’un petit peu de pâte d’amande ou noisette ou beurre de cacahuète.

Attention à la quantité d’accompagnement avec le pain de mie qui pourrait entraîner des désordres gastriques. Si vous êtes en temps normal sujet aux crampes, vous pouvez consommer une pastille NO CRAMP de STC.

A lire : Le rôle du sucre dans l'alimentation du cycliste

Etape du Tour 2016 : Votre stratégie nutritionnelle !

Kms 70 à 110 : vous allez attaquer la deuxième moitié de l’épreuve. Pour varier, je vous conseille d’utiliser une autre boisson de l’effort* ou un autre goût. Pour cette tranche kilométrique, le col de la Ramaz sera au programme. Durant toute la montée, ne consommez rien de solide ou semi-solide. Une fois en haut du col, consommez un gel de type OVER BLAST NO CRAMP.

Kms 111 à 115 : si vous n’êtes pas écœuré à ce moment du parcours, vous pourrez consommer de nouveau une barre énergétique. Même conseil que lors de la tranche kilométrique 61-69, vous pourrez consommer un une pastille NO CRAMP.

Kms 115 à 124 : voici venue l’heure de la dernière montée, c’est à ce moment là que vous allez lâcher vos dernières forces dans la bataille. Durant cette tranche kilométrique, en plus de la boisson de l’effort, vous consommerez un gel OVER BLAST PERF’.

Kms 125 à 130 : un GUARANA SHOT de STC maintiendra votre vigilance pour la fin de l’ascension, mais aussi durant la descente, il serait dommage de chuter si près du but par manque d’attention !

A lire : Technique : La descente d'un col à vélo

*boire une gorgée toutes les dix minutes

Le 10 juillet : la ligne passée, la nutrition continue

Bravo, vous avez passé la ligne, votre contrat est rempli. Toutefois, il vous reste encore une étape nutritionnelle à réaliser : la récupération. Pour valider cette étape, vous pourrez consommer dès la fin de l’épreuve et pendant l’heure qui suit un jus de fruit dilué dans une eau pétillante, riche en minéraux et bicarbonates type St Yorre.

Il vous est aussi possible de consommer une boisson de récupération RECUP MAX ou PREMIUM WHEY chez STC. La PREMIUM WHEY sera à privilégier pour les personnes ayant facilement des troubles digestifs. Au-delà d’une heure après l’effort, l’option d’une alimentation solide pourra être envisagée avec des fruits, du pain de mie, des pommes de terre, du pain d’épice, du blanc de dinde, des produits laitiers…

A lire : Comprendre les étiquettes nutritionnelles des boissons énergétiques

Retrouvez tous les produits de la gamme STC Nutrition sur le site revendeur officiel : www.sportfood-center.com

Publiconseil réalisé avec les laboratoires Ineldea.

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.