Nutrition : Quels aliments avant une course de vélo ?

Thémacycle : Aliments
Rédigé par :
Publié le

Votre objectif approche. Vous avez donc passé les derniers mois à vous entraîner comme un ‘’forcené’’ et vous êtes aujourd’hui encore plus attentif à ce que vous mangez et buvez. Vous avez raison.

Quatre erreurs à eviter

Erreur n°1 : trop de fibres

Hors période pré-compétitive, consommer suffisamment de fibres alimentaires est essentiel. En tant que substrats énergétiques des bactéries intestinales, les fibres doivent être ingérées en quantité appréciable.

Erreur n°2 : changer ses habitudes

Si vous n’avez jamais mangé de burritos et autres plats épicés, évitez d’en consommer la veille d’une compétition ! Vous risqueriez de le regretter le lendemain…

Erreur n°3 : se ‘’gaver’’ de féculents

Un excès de glucides engendre une fermentation intestinale avec la prolifération des bactéries saccharolytiques (qui se nourrissent des sucres).  

Erreur n°4 : ‘’s’intoxiquer’’ à l’eau

Boire de grandes quantités de liquide conduit en effet à une véritable intoxication à l’eau par dilution du volume sanguin.

Lire notre dossier : Quatre erreurs nutritionnelles à éviter avant un objectif

Conseils d'alimentation

En pratique faire 3 repas par jour, avec un petit déjeuner apportant 20 à 25% de la ration alimentaire quotidienne, un déjeuner et dîner ayant 30 à 35 % des apports énergétiques quotidiens ; on peut rajouter un goûter ou une collation selon les horaires d’entraînement : collation vers 10H30-11h si entraînement à l’heure du déjeuner et goûter vers 16h - 17h si l'entraînement est plutôt en fin de journée. Il faut bien sûr répartir les apports en terme de quantité mais aussi de qualité avec une répartition type glucidique à 55-60%, protidique à 12-15% et lipidique à 15 -30%

Parmi les aspects de la réussite sportive, la nutrition occupe une place prépondérante au même titre que la qualité de l’entraînement ou le choix de votre bicyclette ! Voici quelques règles essentielles pour optimiser vos performances, oublier les problèmes digestifs et ne plus connaître de fringales !

Lire notre dossier : Conseils d'alimentation

L'alimentation du cycliste pour le printemps

Le printemps est, selon la diététique chinoise, la saison du vent.

C'est à dire des forces vivantes montantes de la terre, de la couleur verte, de la colère et des émotions libérées, du foie et de la vésicule biliaire. La loi des saveurs suivant l'énergétique chinoise, les combinaisons appropriées et une alimentation vivante faisant la part belle aux fruits et aux légumes de saison, aux céréales ancestrales et aux huiles de qualité. L'état d'énergie musculaire et de forme physique qui est le nôtre à l'entrée de cette nouvelle saison sera déterminant pour évaluer l'énergie et la vitalité de notre métabolisme pour le restant de l'année. Si les toxines accumulées au cours des entrainements de l'hiver ne sont pas éliminées, la saison risquera alors fortement d'être difficile pour votre système musculaire et énergétique.

Lire notre dossier : Choisir son alimentation pour le printemps

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.