Préparer son sac pour une course de vélo

Thémacycle : Transport vélo
Rédigé par :
Publié le

Vous vous êtes bien entraîné, votre matériel est bien réglé et vous n'avez qu'une seule envie : participer à votre prochaine course ou cyclosportive pour bien y figurer ou tout simplement… terminer. Cependant, il reste une étape avant de vous rendre sur l'épreuve proprement dite : la préparation du « sac coureur » et du matériel. Mais voilà, comment être certain de ne rien oublier ?

D'autant qu'à moins d'être en plein été et absolument certain des conditions météorologiques que vous aurez à affronter, le temps peut être surprenant, y compris en été.

3 points importants

Préparer son sac pour une course à véloS'il ne devait retenir que 3 points, le cycliste qui se rend à une compétition choisirait : licence ou certificat médical, chaussures et casque. Car en plus du vélo dont on imagine difficilement qu'il puisse être oublié, il s'agit là des 3 éléments indispensables – et surtout personnels ! – à la participation de la course. Tous les autres équipements peuvent faire l'objet d'un prêt de dernière minute.

En général, le cyclosportif a besoin de se déplacer la veille pour se rendre sur son épreuve. Ainsi, dans la majorité des cas il dort sur place après avoir effectué une petite sortie de décontraction. Si celle-ci se termine avec le mauvais temps les chaussures seront inévitablement mouillées. Il est donc nécessaire de prévoir du papier journal en quantité suffisante. Dans un 1er temps c'est le meilleur moyen de les faire sécher. Un sèche-cheveux peut ensuite permettre de permettre de partir les pieds au sec le lendemain. Pour les mieux équipés, une 2ème paire de chaussures – de même marque et même modèle que la 1ère paire – peut être un bon atout.

La tenue vestimentaire

- Comme évoqué en préambule, le casque sera le 1er objet à être placé dans le sac.
- Au niveau des pieds, en plus de socquettes, prévoir 2 paires de sur-chaussures dont l'une en matière « chaussette » et l'autre contre la pluie.
- Pour se protéger au niveau des jambes prévoir des jambières et des genouillères en plus de 2 cuissards.
- Pour le torse, plusieurs sous vêtements seront placés dans le sac. Il existe des modèles avec ou sans manches et de différentes propriétés thermiques. Adaptez-les en fonction de votre résistance au froid et/ou à la chaleur.
- Les maillots courts « de course » ne seront pas oubliés, accompagnés de manchettes, en plus d'un maillot à manches longues.
- Contre le vent, gilet sans manches ou modèle à manches longues feront partie de la panoplie en plus de l'inévitable imperméable.
- Des gants courts, pour atténuer les vibrations et offrir une certaine protection en cas de chute.
- Si la cyclosportive se déroule en montagne, il est nécessaire d'emporter une panoplie complète « hivernale ». En effet, au-delà de 1500 m d'altitude, même en plein été, en cas de pluie la neige n'est jamais loin. Gants chauds, sur-chaussures, bonnet sous casque, veste thermique peuvent vous permettre de boucler un parcours effectué dans des conditions difficiles.
- 4 épingles à nourrice pour accrocher le dossard.

Consulter nos dossiers :

Préparer son sac pour une course à vélo>> Comment choisir son casque de vélo ?
>> Printemps ! : Quel équipement pour le cycliste ?
>> L'équipement estival du cycliste
>> L'équipement hivernal du cycliste

Le matériel

- Pour faire face à une crevaison, le cycliste doit évidemment emporter son nécessaire de réparation, qu'il roule à pneus ou à boyaux. Un pneu ou un boyau supplémentaire est un plus.
- Une 2ème paire de roues, en cas de crevaison de dernière minute ou en fonction des conditions météo (carbones hautes par temps sec et aluminium si le temps est venté et/ou pluvieux).
- Si la pompe à pied est indispensable, la caisse à outil peut être un plus.
- En plus des 2 bidons placés sur le vélo, 2 bidons supplémentaires pourront être utilisés si vous avez la chance d'avoir un point de ravitaillement personnel.
- A placer ensuite dans la poche du maillot, un porte-carte avec les coordonnées personnelles, une carte de groupe sanguin, la personne à prévenir en cas d'accident et un billet de 5€.

Consulter nos dossiers :

>> Conseils pour choisir et entretenir ses pneus de vélo
>> Quelles roues choisir pour votre vélo ?
>> Choisir une pompe à pied

Le ravitaillement

- La boisson énergétique ainsi que des sachets de poudre de cette boisson (pour les ravitaillements) offriront la base des apports énergétiques tout au long de l'épreuve.
- Le gâteau énergétique
- Les barres énergétiques aliments solides (testés à l'entraînement) complèteront.
- Les gels énergétiques
- Les boissons d'attente
- Les boissons de récupération

Enfin, une fois le sac préparé une bonne méthode pour être certain de n'avoir rien oublié est de reprendre la liste ci-dessus et de pointer chacun des éléments. Il serait tout de même dommage de gâcher une épreuve à cause d'une erreur dans les préparatifs.

Transport vélo : Où acheter ?

>>  Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

Sécurité à vélo : Notions et réflexes !

Le cycliste évolue et partage la route avec les autres vélos, mais principalement les véhicules à moteur.

Quelques règles ou simplement, notions, doivent être respectées et appliquées afin d'améliorer la sécurité de chacun.

Le principe du Tour de France

Le Tour de France est la plus grande épreuve cycliste au monde qui se déroule par étape, sur de longues distances, avec des règles bien définies.

Lire le dossier : Le principe du Tour de France

Débuter le triathlon

Lire le dossier : Débuter le triathlonLe triathlon est un sport complet qui fait rêver et peur à la fois. Ironman ou triathlon d'Embrunman sont les plus fameuses compétition mais vous pouvez débuter plus sereinement sur des distances réduites.

Lire le dossier : Débuter le triathlon