Cycliste : Evitez la routine pour progresser !

Rédigé par :
Publié le

Voici quelques conseils pour le cycliste que vous êtes afin d'optimiser votre préparation voire de la changer radicalement afin de retrouver une seconde jeunesse lorsque la motivation s'essouffle.

Cycliste : Evitez la routine pour progresser !

Vous avez le meilleur équipement, vous avez craqué sur les derniers roulements céramiques à la mode. Vous profitez de votre pause-déjeuner pour caler une séance de home-trainer afin de conserver du temps pour la famille. Vous avez chassé vos mauvaises habitudes alimentaires et celles de la maisonnée non sans grognement avec l'abus de pâtes et l'encombrement des placards avec toutes les boissons énergétiques.

Alors pourquoi ne progressez-vous pas à la hauteur de cet investissement ? Voici quelques éléments de réponse !

Toujours les mêmes séances

Le dimanche, c'est toujours la même sortie vélo, les mêmes parcours à la même vitesse, la petite pause-café au milieu pour récupérer. Normal qu'il n'y ait pas gain car votre corps s'adapte à ce manque de challenge : l'entraînement doit brusquer, stimuler l'organisme pour qu'il s'adapte et se renforce !

Alors secouez-vous : sortez des sentiers battus avec un peu de VTT ou de Gravel par exemple, bien plus fatiguant qu'une sortie sur route. Les efforts musculaires et l'attention demandée sont énormes : La force et le pilotage évoluent rapidement et se transposent naturellement sur le bitume. On peut même tenter la course à pied.

Dossier : Cyclistes, osez la course à pied pour progresser à vélo !

Vous vous entrainez de manière régulière avec un volume important comme les « pros » : 200 ou 300km par semaine. C'est bien ! Malgré tout, vous explosez dans les bosses et bouclez le parcours d'une cyclosportive roulante à 25km/h de moyenne (n'y voyez pas de jugement de valeurs mais le ratio investissement / performance est faible).

Il faut donc apprendre à rouler en peloton, intégrer des exercices fractionnés, des séances en côte pour développer sa Puissance Maximale Aérobie puis son allure de course.

Dossier : Entrainement Cyclisme : Booster votre PMA !

On observe des progressions stupéfiantes avec une structuration des séances : un challenge par entrainement…

Dossier : Les intensités d'effort en cyclisme : Structurer son entrainement

Pas de challenge en vue, pas d'objectif !

Quel est l'objectif de votre entrainement du jour ? Si vous ne pouvez pas répondre, on peut en conclure que vous avez perdu votre temps. Si vous n'avez pas d'objectif, comment voulez-vous vous challenger, vous dépasser ? Qu'est-ce qui vous sortira du confort du canapé ?

Si vous suivez un plan réfléchi jusqu'à votre objectif, vous aurez le temps  de travailler les qualités nécessaires pour performer sans avoir le sentiment d'être en retard durant la phase d'affûtage.

Toujours dans le même ordre d'idée : Savez-vous à quoi servent l'échauffement et le retour au calme ?

Dossier : S'échauffer pour le vélo !

Si vous sautez sur la selle et commencez à rouler à tombeau ouvert immédiatement, vous ne serez pas musculairement apte : ainsi, vous "massacrez" votre capacité à progresser.

Partir à une allure souple, intégrer des exercices d'optimisation du pédalage (à une jambe, en force, cadencée), des accélérations contrôlées met l'organisme en température. Vous protégez votre corps et le mettez en condition.

En fin d'entraînement, quelques minutes d'effort à basse intensité, une collation de récupération, des étirements contrôlés, peut-être de l'automassage avec un foam-roller sont un investissement pour le lendemain.

Dossier : N'oubliez pas de récupérer !

Récupérer, une perte de temps ?

Il y a 2 types de cyclistes :  Celui qui a prévu sa collation de récupération après l'entraînement avec des aliments réfléchis et celui qui a...rien du tout.

On brûle de 700 à 1000 calories par heure d'effort intense, que nous devons compenser dans les 45 à 60' post-exercices : on parle de fenêtre métabolique. On choisira plutôt un apport sucré facilement assimilable comme le fructose des fruits et une source de protéine pour reconstruire les fibres musculaires fatiguées.

La récupération fait partie de l'entrainement :

  • utilisation de chaussettes compressives,
  • balnéothérapie
  • électrostimulation

sont des moyens simples à mettre en œuvre.

Dossier : 4 outils dédiés au cycliste pour une meilleure récupération

Des techniques plus complexes peuvent compléter vos habitudes : la cryothérapie en exposant son corps à des températures de -150°c ou la pressothérapie facilitent le drainage des déchets de l'effort.

Dossier : Cryothérapie et cyclisme : Un potentiel de performance pour votre corps !

Vous avez peur !

L'échec est une sensation douloureuse et nous en avons extrêmement peur. La comparaison entre sportifs est difficile à supporter lorsque nous sommes du mauvais côté de la barrière : Quel temps mets-tu sur la montée de l'Alpe d'Huez ? Le Ventoux ?

Cycliste : Evitez la routine pour progresser !

L'échappatoire de cette possibilité d'échec s'exprime de différentes manières : fatigue, absence (ou refus) d'objectif, pousser très (trop) fort en course comme à l'entrainement. Autant de bonnes raisons de ne pas avancer le moment venu.

On entend régulièrement : « je n'ai pas trop d'objectifs cette année » ou « wouah, j'étais bien au début mais j'ai finis cramé au pied de la bosse ». On est dans une situation d'auto-handicap.

En définissant clairement ses limites personnelles et le moyen de les atteindre, on se facilite la vie. On est clair avec soi-même et avec les autres. Il n'y a pas de honte à dire : je veux juste me faire plaisir et terminer !

De plus, on s'attache très souvent à une performance sur la base d'un classement ou d'un temps. Peut-être devriez-vous envisager la performance sous la forme d'une réalisation parfaite d'un enchainement d'actions : faire de belles trajectoires, tenir sa ligne dans le peloton, un bon contrôle de son engagement à vélo et de son apport en énergie. Une course complète est souvent source de belles performances.

Dossier : Les 5 résolutions de ma rentrée cycliste !

La rentrée est le moment pour remettre à plat sa manière de rouler, de s'entrainer surtout si vous avez du plaisir à épingler un dossard régulièrement. Ces quelques conseils vous permettront d'optimiser votre préparation voire de la changer radicalement afin de retrouver une seconde jeunesse lorsque la motivation s'essouffle.

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de tempsVous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.