Force mentale : ce que peuvent nous apprendre les meilleurs athlètes

Rédigé par :
Publié le

Tout au long de l'épreuve sportive et en particulier dans un point de rupture, les meilleurs athlètes se parlent et se raisonnent. C'est à travers des instructions constructives qu'ils se donnent à eux-mêmes, le plus souvent sous forme de leur voix intérieure, qu'ils sont en mesure de réajuster activement leurs comportements dans le présent de la difficulté.

Ils disposent de sortes de « commandes individuelles » qui leur permettent de commuter, pour basculer sur commande ou pour maintenir une attitude appropriée afin de continuer leur compétition.

La force mentale des gagnantsVous pouvez relever que les grands sportifs se caractérisent par le fait d'avoir une attitude constructive (et cela même dans la difficulté) se traduisant concrètement dans des discours intérieurs encourageants, stimulants et orientés sur l'action. Ils évitent de se dévaloriser ou de s'insulter dans l'effort. En ce sens, les dialogues qui se déroulent dans leur tête expriment le fait qu'ils sont capables de manipuler pour eux-mêmes certaines données liées à leur situation et à leurs ressentis pour, en quelque sorte, en retirer un bénéfice mental.

Ce bénéfice mental leur permet de faire face plus confortablement à la difficulté. Un peu comme s'ils déplaçaient le résultat de l'évaluation qu'ils font de la situation en leur faveur. Ce qui va tendre à les soutenir dans le cadre de la réalisation de leur performance.

Soyez positif !

Les athlètes talentueux se singularisent mentalement dans une phase clé de leur compétition par la prédominance d'une attitude et d'évaluations positives.

Considérez que votre attitude agit à la manière d'un tamis, un peu comme si votre esprit se trouvait face à un écran percé de trous qui ne laisserait passer que des éléments soigneusement choisis, et
ne laissez « entrer » que des pensées, des critères et des souvenirs qui vous soutiendront dans votre effort en vue de réaliser votre performance.

On peut considérer, d'une manière un peu humoristique, que si par exemple l'abandon n'entre pas du tout dans le champ des options possibles dans l'esprit de certains, c'est que, dans leur tamis respectif, le trou correspondant à ce critère (ou à cette norme de conduite) est bouché.

Mais chez d'autres, il est ouvert : en effet, en triathlon, lors de la transition vélo-course à pied, un coureur s'est retrouvé comme bloqué, littéralement déchiré entre l'idée d'abandonner et celle de continuer : à trois reprises, après avoir enfilé ses chaussures de course et commencé à se diriger vers le parcours de course à pied, il est revenu vers son vélo en semblant rechercher quelque chose; il nous avouera : « J'étais déchiré entre l'envie d'abandonner et l'idée de continuer, mais je ne voulais pas que ça se voie, alors je faisais semblant de chercher mes gels de nutrition pour me donner le temps de décider ».

Soyez proactif !

Si, face à un point de rupture, les deux premiers athlètes semblent disposer d'une attitude plus favorable et efficace, c'est aussi parce qu'ils entreprennent activement des actions mentales telles que celles de :

  • diriger volontairement leur attention sur les aspects techniques de la discipline dans laquelle ils sont engagés dans le présent de la situation ;
  • se parler, se raisonner en cherchant à activer des pensées positives relatives aux succès passés, aux proches, etc.

Autant de comportements mentaux débouchant sur une attitude proactive qui leur permet de se sortir plus rapidement de la difficulté par rapport au « contre-expert » qui attend que la douleur ou la crampe s'estompe d'elle-même et que l'énergie revienne. Faites comme eux !

A consulter également :
La sophro-pédagogie sportive
Gestion du stress de la compétition
Techniques pour bien dormir la veille d'une compétition
Performances et luminothérapie : un réél atout !

Dossier extrait du livre de Patrick TOTH : Sports d'endurance, repoussez vos limites

Vous faites de la course à pied, vous êtes cycliste, nageur, triathlète, fondeur... ? Vous pratiquez un sport d'endurance et souhaitez parvenir à repousser vos limites ? Vous cherchez à dépasser le seuil actuel de votre point de rupture pour améliorer significativement vos performances ? Vous désirez vous construire un mental de gagnant et pouvoir programmer vos futurs succès ?

Pour cela, Patrick TOTH vous propose de découvrir les secrets de grands champions : à quoi pensent-ils, que ressentent-ils, comment agissentils, comment fabriquent-ils leurs victoires ? Résultat du suivi d'athlètes d'endurance parmi les meilleurs mondiaux, ce manuel pratique vous livre d'une façon claire et accessible des clés concrètes pour développer un mental de champion et suivre leur trace.

Toute reproduction même partielle est interdite.

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de tempsVous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.