L'électrostimulation pour le cycliste : utile ou pas ?

Thémacycle : Electrostimulation
Rédigé par :
Publié le

L'électrostimulation est une méthode alternative d'entraînement peut-être, mais que peut-on réellement en attendre ? L'électrostimulation permet de progresser musculairement. Mais les gains obtenus ne semblent pas supérieurs aux méthodes de musculation et de renforcement musculaire classiques.

L'électrostimulation n'est donc pas une méthode d'entraînement révolutionnaire mais une pratique de préparation physique complémentaire.

L'électrostimulation, pour quels effets ?

Les effets de l'électrostimulation sont extrêmement variables en fonction des protocoles utilisés, des groupes musculaires sollicités et du niveau de pratique des individus concernés. Les effets d'un programme d'électrostimulation sont tout aussi différents qu'un programme d'entraînement traditionnel.

Dans quels domaines attendre les gains obtenus grâce à l'électrostimulation ?

L'endurance

L'électrostimulation améliorerait le potentiel oxydatif des muscles via l'augmentation du débit sanguin local, qui semblerait bien être le facteur déclenchant de ces adaptations périphériques : prolifération des capillaires, augmentation du nombre d'enzymes, etc, améliorent les apports d'oxygène et de substrats énergétiques vers les muscles.

La force maximale et les qualités de force-vitesse

L'électrostimulation augmente la masse musculaire (hypertrophie), bien que les prises de poids relevées puissent également être le fait d'une augmentation des sections transversales des tissus de soutien. L'électrostimulation n'agirait pas seulement sur les facteurs structuraux de la force maximale.

Les coordinations intra- (fréquences des impulsions nerveuses, recrutement spatial et temporel, mécanismes nerveux inhibiteurs) et inter-musculaires (coordinations entre les muscles effecteurs et relâchement des muscles antagonistes) semblent également être améliorées suite à un programme d'électrostimulation.

Electrostimulation pour le cyclisteL'électrostimulation possède des effets analytiques en améliorant les qualités de force (facteurs structuraux et nerveux) et d'endurance musculaire mais les gains obtenus, sont-ils transférables dans la discipline de compétition ?
Car à quoi bon progresser musculairement si les progrès ne se traduisent pas par une amélioration de ses performances ? Il est quasi impossible de répondre à cette question car attribuer une performance aux effets de tel ou tel programme d'électrostimulation serait plus que hasardeux !

Mais il paraît quand même peu probable qu'il n'y ait aucun progrès en terme de performance si certaines qualités musculaires sont améliorées par l'électrostimulation.

L'électrostimulation : dans quelles conditions ?

L'avantage principal de l'électrostimulation est de pouvoir s'entraîner lorsque les conditions météorologiques sont très ‘‘mauvaises'' même si évidemment, s'entraîner sous la pluie ne doit pas faire peur...
L'électrostimulation est également très utile en déplacement, lorsqu'il est impossible d'emmener son matériel (vélo, skis...), ou bien lorsqu'en hiver, avec des jours raccourcis, s'entraîner en extérieur est rendu compliqué.

L'électrostimulation, à l'échauffement

Certains sportifs utilisent l'électrostimulation à l'échauffement. Sincèrement, nous n'en comprenons pas bien les raisons ! Car si l'objectif est l'augmentation du débit sanguin local comme cela semble être le cas, le sportif à tout intérêt à pratiquer son activité de compétition. L'échauffement se doit d'être spécifique de l'activité de compétition.

L'électrostimulation, utile en récupération ?

Au même titre que le massage, la cryothérapie (l'utilisation du choc thermique) et l'hydrothérapie (eau chaude, froide ou alternée), l'électrostimulation est utilisée par certains sportifs pour faciliter leur récupération. Lorsque nous demandons à ces sportifs en quoi l'électrostimulation leur permettrait de récupérer, généralement, il nous réponde que l'électrostimulation draine les toxines. ‘'Drainer les toxines'' mais de quelles toxines font-ils référence ? De l'acide lactique ? L'acide lactique n'existe pas tel quel dans l'organisme, il est dissocié en ions lactates et protons.

Par ailleurs, les lactates ne sont pas un déchet mais un substrat énergétique, au même titre que le glucose ou les acides gras. Quant aux protons, ils sont tamponnés par des systèmes spécifiques (généralement des protéines plasmatiques), indépendants du débit sanguin. L'électrostimulation augmenterait les débits sanguins et lymphatique locaux.

Mais ce retour veineux augmenté, quel est son implication dans la récupération ?

L'électrostimulation, en augmentant le retour veineux, réduit les œdèmes, donc atténuerait les sensations de douleurs. A ce jour, les effets précis de l'électrostimulation sont encore en suspens. C'est donc à chacun de se faire sa propre opinion.

L'électrostimulation et la fatigue mentale

Lorsque l'intensité du courant électrique est élevée, et comme l'athlète ne contrôle pas la contraction de ses muscles, les séances d'électrostimulation se révèle parfois être extrêmement stressante et usante mentalement. La conduite d'une séance d'électrostimulation n'est donc pas une ‘‘promenade de santé'' !

L'électrostimulation n'a décidément rien d'un gadget ! Que l'électrostimulation induise des adaptations musculaires ne fait guère de doute. L'intégrer dans sa préparation peut, si elle est correctement réalisée, permettre de progresser. Mais attention, il ne faut pas voir en l'électrostimulation une technique miracle de préparation physique ou de récupération. L'électrostimulation doit davantage être considérée comme une technique d'entraînement complémentaire qu'un outil ‘‘magique''.

A lire également :
>> Comment choisir votre électrostimulateur ?

Electrostimulation : Où acheter ?

>>  Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de tempsVous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.