La sophro-pédagogie sportive

Rédigé par :
Publié le

Pour optimiser les performances sportives, la préparation physique et mentale est indispensable. La Sophrologie reste l’une des méthodes les mieux adaptées aux besoins des sportifs et largement utilisée dans le monde professionnel, notamment auprès de nombreux athlètes de hauts niveaux. Elle prépare le corps et l’esprit en vue de la réalisation d’un objectif. Découverte avec Sylvie Espellet Sophrologue dans le Vercors.

Quels sont les intérêts de la préparation sophrologique dans la performance sportive ?

L’apprentissage d’une bonne respiration : 
Mieux je respire et mieux je vie !
L’oxygène est indispensable au bon fonctionnement du cerveau et des muscles. La respiration est à la base de notre équilibre physique et psychique. La sophrologie permettra aux sportifs d’apprendre à développer une respiration efficace, dynamisante ou relaxante en fonction de leurs besoins.

L’apprentissage de la détente, récupération ou dynamisation :
Les bienfaits de la relaxation : Techniques de relaxations globales, physiques et mentales. Apprendre à se recentrer, à faire le vide en soi à travers différents exercices, et notamment avec l’entraînement aux techniques d’enracinement. L’échauffement sportif sophrologique s’inspire également de la relaxation dynamique (relaxation tonique, en position debout).

SophrologieDéveloppe le schéma corporel :
Le schéma corporel étant l’idée que ce fait notre cerveau de notre corps, dans l’immobilité, dans le mouvement et dans l’espace.
La relaxation dynamique proposée par cette méthode permet aux personnes de développer leur schéma corporel et d’avoir une meilleure prise de conscience de leur corps en mouvement et dans l’espace. Cela favorise l’aisance corporelle.

La gestion du stress :
A l’approche des compétitions, le stress est généralement de plus en plus présent et peut se traduire par différents symptômes : Douleurs abdominales, maux de tête, transpiration, tremblements…
Sous l’effet de la pression et de l’angoisse, si votre stress est mal géré, il peut devenir envahissant et entraîner la perte de vos moyens et de votre potentiel.
La sophrologie vous propose alors des techniques et des outils simples, facilement applicables, pour vous aider à transformer ce stress négatif en un véritable atout.

>> Lire notre dossier gérer le stress de la compétition

Préparation mentale et confiance en soi : 
Elle permet de se préparer mentalement aux compétitions, en augmentant la confiance en soi, par la prise de conscience de notre potentiel, de nos capacités et ressources.
Cette méthode aide également à mieux gérer les échecs :
Les pensées négatives liées à l’échec, sont chassées à l’aide de notre respiration, afin de laisser place à des pensées positives fondées sur les capacités et potentiels de chacun, à aller de l’avant, à s’adapter et à rebondir sur les différentes situations et évènements.
Elle accroît également la motivation en développant les capacités de confiance, comment vivre par anticipation, dans les moindres détails, la réussite de votre épreuve. Techniques de visualisations positives, de préparations mentales.

SophrologieRenforce la concentration :
La concentration est une qualité nécessaire et indispensable aux sportifs.
La sophrologie apporte différents outils, techniques, permettant de renforcer cette concentration.

Développe la capacité de perception, la mémorisation et la créativité :
C’est à travers l’éveil de nos 5 sens, que nous percevons le monde extérieur, l’environnement ainsi que notre propre monde intérieur. Il est bon de développer l’habileté sensorielle, afin d’optimiser la compréhension, l’échange, l’intuition…
Le cerveau est divisé en deux hémisphères ayant chacun son propre mode de fonctionnement et son domaine de compétences.
Notre système éducatif développe préférentiellement le cerveau gauche (mathématique, sciences…). L’importance de faire travailler le cerveau droit est de développer son intuition, ses sens, sa créativité, élément important de la performance sportive et professionnelle.

Renforce la cohésion d'équipe :
La cohésion d’équipe est développée par l’entraînement sophrologique de groupe, où chacun échange ses sensations, ose s’exprimer et accepte le vécu des autres.

A qui s’adresse cet entraînement ?

A toutes personnes désireuses d’harmoniser sport, performances, équilibre et sérénité.

>> Exercice : Apprendre à récupérer avec la sophronisation

Ou et comment pratiquer cet entraînement ?

Par un accompagnement personnalisé en séances INDIVIDUELLES :
Dans ce cas, il vous sera proposé une programmation de cet entraînement, en tenant compte des dates de vos compétitions et de vos objectifs personnels, ainsi que de votre état physique et mental. A l’issus d’une première rencontre, il sera établit un programme d’entraînement sophrologique, en fonction des besoins spécifiques du sportif, ainsi qu’un nombre approximatif de séances (ce nombre étant très variable en fonction de chaque individu et de ses besoins) et de leurs répartition dans le temps (une fois par semaine, par quinzaine, la semaine précédent votre compétition,…).

Par un apprentissage et entraînement COLLECTIF :
Séances collectives réparties sur plusieurs semaines voir sur plusieurs mois, au sein d’un club sportif, d’une association sportive, d’une fédération, de séminaires de ressourcement…

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de tempsVous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.