Quel type de vélo pour un triathlon ?

Thémacycle : Triathlon
Rédigé par :
Publié le

Si vous pensez un jour participer à une épreuve de triathlon, vous devrez vous procurer un vélo spécialement conçu pour cette pratique.

Dans une compétition de triathlon, la partie cyclisme est en effet la seule où la force de l'athlète n'est pas le seul facteur en jeu, contrairement aux parties natation et course à pied. Voilà pourquoi le choix du vélo est important pour un triathlète car cela pourrait très bien avoir un impact sur l'issue d'une course. Un vélo inadapté peut donc hypothéquer des chances de victoire.

Particularité d'un vélo de triathlon

D'une manière générale, un vélo de triathlon s'apparente beaucoup à un vélo de contre la montre à qui on a apporté plusieurs modifications compte tenu l'effort plus important que nécessite un triathlon longue distance.

Une position pour améliorer l'aérodynamisme

Vélo TriathlonChez un vélo de triathlon, tout est étudié pour permettre à l'athlète d'avoir des gains en aérodynamisme lors de la course.
En effet, en plus de préparer au mieux la troisième partie de l'épreuve, l'angle de selle de 74° donne au coureur à la fois plus e puissance mais aussi une bonne position aérodynamique sur le vélo. Cela lui peut lui permettre d'économiser de la force en diminuant autant que possible le frottement de l'air sur son corps.

Voilà aussi la raison d'être des prolongateurs sur les guidons des vélos de triathlon. Ces prolongements situés au milieu du guidon favorisent l'abaissement du buste et diminuent ainsi la surface frontale.

>> Dossier : Utiliser un guidon triathlon

Des roues optimisées pour un meilleur rendement

Le choix des roues est aussi important pour un vélo de triathlon. En effet, il est bon à savoir que la rigidité des roues joue beaucoup dans la performance du vélo.

Plus les roues sont rigides, plus elles transmettent mieux la puissance initiée par le pédalage et diminue ainsi les pertes de rendement. Il est également important de prendre en compte le poids des roues. En effet, une légèreté à leur niveau apporte plus de fluidité lors des accélérations donc plus de sensation pour le pilote.

>> Dossier : Quelles roues choisir pour votre vélo ?

Vélo TriathlonAvant d'acheter un vélo de triathlon, il faut prendre le temps de l'essayer car il est important que le vélo vous aille bien pour qu'il puisse vous apporter le maximum de rendement.

>> Dossier : L'équipement pour la pratique du triathlon

Préparer la course à pied

Enfin, il ne faut pas oublier qu'après la partie cyclisme vient encore la partie course à pied. Un vélo spécialement conçu pour le triathlon permet donc à l'athlète de ne pas trop se dépenser en vue de l'effort physique que réclame encore la dernière partie de l'épreuve.

Ainsi, avec un angle de tube de selle plus agressif avec 74° ou plus, le vélo de triathlon permet d'épargner les tendons qui seront encore beaucoup sollicités lors de la course à pied contrairement à un vélo de route ordinaire. Avec cette position particulière du tube de selle, l'athlète utilise plus ses quadriceps durant la partie cyclisme.

Quoiqu'il en soit, le vélo n'est qu'une machine. Pour espérer gagner ou finir une course, tout dépend avant tout de l'athlète et de sa préparation.

>> Dossier : Présentation du Triathlon

Besoin d'une tenue de vélo ?

Informations, conseils et tests pour choisir et acheter vos vêtements vélo : cuissard, maillot, collant, veste, chaussettes, ...

Notre équipe vous aide pour s'équiper selon les saisons.

Comment choisir une selle de vélo ?

Selle vélo

Largeur, forme, rembourrage, flexibilité de la coque, rendement,

Nombreux sont les critères à étudier pour acheter la selle de vélo qui convient le mieux à la morphologie du cycliste.

Choisir des roues de vélo !

Comment choisir des roues de vélo ?Cyclosportif ou coursier, routes vallonnées ou montagne, faire le bon choix parmi toutes les offres de roues !

Comment choisir des roues de vélo ?

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.