Sacs à dos d'hydratation

Rédigé par :
Publié le

Camelbak est a I'outre dorsale ce que Dainese est aux protections dorsales, un nom de marque utilisé comme générique. Pour l'autonomie, en cyclotourisme, ou en VTT Enduro, l'outre dorsale est parfaite. Spécialement conçu pour la pratique du vélo afin de garantir une parfaite sécurité du cycliste : boire et garder les mains sur le guidon !

Outre dorsale

Né dans les années 80, de l'ingéniosité d'un coureur cycliste amateur américain pour s'abreuver régulièrement en course, le sac a dos d'hydratation a d'abord séduit les randonneurs. Les crosseurs continuent de l'ignorer.

Sécurité et efficacité

Pourtant, en termes de performance, le gros bidon porté sur le dos n'a pas d'équivalent. Tout en conservant les mains sur le cintre, il permet d'ingurgiter 2 à 3 gorgées de liquide toutes les 10 minutes, ce que recommandent les médecins du sport. Boire souvent et régulièrement par petite quantité est un principe essentiel.

Lire le dossier : Ne pas négliger l'hydratation !

Sac de transport également

Les plus petites fontaines ambulantes sont constitués de la seule poche a eau, les plus grandes offrent également une capacité de rangement pouvant dépasser les 30 litres. De quoi emporter votre atelier mécanique, une tenue de soirée et un solide repas !

Selon la capacité, il permet des randonnées de plus longue durée, les clés, la carte d'identité ou une barre énergétique se rangent dans la poche extérieure.

L'aisance des bretelles, la qualité des rembourrages dorsaux et les indispensables sangles pectorales et ventrales pour les plus grandes capacités, évitent a votre fontaine ambulante de vous labourer le dos. Le maintien doit être parfait !

Fraicheur garantie

Un autre avantage est la bonne conservation de la fraicheur. De quoi tenir le bar ouvert toute la journée.

Lire le dossier : La prise de boissons isotoniques à l'entraînement et en compétition

Les sacs d'hydratation contiennent un poche hydratation d'environ 2 litres, des poches extérieures, sangles. Ce sont de véritables sacs multi-fonctions...

Comment choisir la capacité du réservoir de son sac d'hydratation ?

  • Moins de 2 heures d'activité = jusqu'à 1,5 litre de réservoir
  • De 2 à 3 heures d'activité = 2 litres de réservoir
  • Plus de 3 heures d'activité = réservoir supérieur à 3 litres.

Comment boire avec un sac d'hydratation ?

Un tube pipette pouvant se fixer sur la bretelle du sac permet de s'hydrater rapidement par aspiration sur la valve en bout de tuyau. Il existe plusieurs types de valves pour différents débits.

Quels liquides d'hydratation utiliser ?

En poche alimentaire étanche, les sacs d'hydratation peuvent contenir tous types de liquides (chauds ou froids) grâce également à l'envelope isotherme présente dans certains sacs. Nettoyage et remplissage facile par bouchon à vis à grande ouverture.

Comment entretenir un sac d'hydratation ?

Des kits de nettoyage et de séchage existent dans le commerce afin d'éviter les bactéries stagnantes dans la poche. Pensez à acheter ceux-ci au moment de votre acquisition et prenez l'habitude d'utilisez ces kits après chaque sortie.

Dossier extrait du livre de Alain DALOUCHE et Christian TAILLEFER : VTT - Descente, Free ride, Enduro.

Toute reproduction même partielle est interdite.

Besoin d'une tenue de vélo ?

Informations, conseils et tests pour choisir et acheter vos vêtements vélo : cuissard, maillot, collant, veste, chaussettes, ...

Notre équipe vous aide pour s'équiper selon les saisons.

Comment choisir une selle de vélo ?

Selle vélo

Largeur, forme, rembourrage, flexibilité de la coque, rendement,

Nombreux sont les critères à étudier pour acheter la selle de vélo qui convient le mieux à la morphologie du cycliste.

Choisir des roues de vélo !

Comment choisir des roues de vélo ?Cyclosportif ou coursier, routes vallonnées ou montagne, faire le bon choix parmi toutes les offres de roues !

Comment choisir des roues de vélo ?

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.