Cyclisme : L'importance du petit-déjeuner !

Rédigé par :
Publié le

S'il est un sujet sur lequel les nutritionnistes s'entendent, c'est bien sur l'importance du petit déjeuner. Pour le cycliste c'est le premier carburant de la journée, il retiendra donc toute son intention.

L'importance du petit-déjeuner

Sont particulièrement visés les enfants et les personnes ayant une dépense énergétique élevée, dont bien-entendu les cyclistes. Le petit-déjeuner matérialise la fin du « jeûne » nocturne et pour l'organisme la meilleure manière de préparer sa journée d'activité.

Préambule : qui dort maigrit !

Graisses : Qui dort maigrit.

Au repos, les substrats énergétiques privilégiés des tissus musculaires, ce sont les graisses.

Elles sont disponibles en petite quantité au sein des tissus musculaires (triglycérides intramusculaires). Mais surtout charriées en continu via la circulation sanguine, soit en provenance des secteurs de digestion (notamment après le repas), soit en provenance des tissus de réserves (tissus adipeux ou foie).

Durant la longue période nocturne, l'organisme « brûle » donc une partie de ses réserves de graisses, afin d'alimenter son métabolisme. C'est ainsi que l'on se sent plus « propre » pour fournir un effort le matin au réveil, la circulation sanguine étant nettoyée d'une partie de ses graisses circulantes (alors qu'après un repas un peu riche par exemple, elle en est chargée). Les réserves de graisse corporelles peuvent logiquement subvenir aux besoins d'un organisme au repos pendant plusieurs jours (en cas de jeûne prolongé par exemple).

Protéines : Les stocks de protéines musculaires (notamment les acides aminés dits ramifiés, les fameux bcaa) sont quant à eux faiblement mobilisés, le jeûne nocturne étant peu prolongé. Il faudrait un « jeûne » d'au minimum 12 ou 24h pour commencer à observer une fonte musculaire. Celle-ci peut donc être considérée comme minime durant une nuit de 8h.

Glucides : Enfin, le stock de glycogène musculaire (les réserves de sucre du muscle) évolue peu durant la nuit, puisque comme on l'a vu, au repos ce sont les graisses qui sont privilégiées.

Heureusement, car sinon le matin d'une compétition le « plat de pâtes » de la veille n'aurait servi à rien et il faudrait tout recommencer. En fait ce substrat « noble » et « rare » dans l'organisme (environ 450g dans les muscles et 100g dans le foie) est réservé pour le travail musculaire intense (activité physique intense, sport…).

C'est pour cela que l'on conseille aux sportifs qui souhaitent surtout utiliser leurs graisses durant un entraînement, de rester en dessous d'une certaine intensité (seuil aérobie soit en dessous de 60 à 70% de la FCM). Les réserves de glycogène musculaire représentent 2h30 d'autonomie en situation d'activité sportive intense.

Pas de repos pour le foie

S'il est un organe dont il faut louer le travail, c'est bien le foie. Le foie dispose donc d'une petite réserve de glycogène (sucre) d'environ 100g. Mais à la différence des muscles, cette réserve n'est pas destinée à répondre à une situation d'activité physique (ou du moins pas seulement).

Durant notre sommeil (et durant notre éveil aussi d'ailleurs), c'est lui qui est chargé de veiller à ce que notre taux de sucre sanguin ne chute pas trop (en tout cas pas en dessous de 0,80-0,70g/l sinon notre organisme se retrouverait en état d'hypoglycémie, état potentiellement grave).

Il dispose pour cela, entre autres, de cette petite réserve de sucre de 100g (glycogène hépatique), qu'il charrie durant la nuit dans la circulation sanguine. Cette réserve est généralement épuisée le matin au réveil, car certains organe comme le cerveau ne se « nourrissent » que de sucre (à hauteur d'1 carré de sucre par heure).

Le petit-déjeuner a notamment pour mission importante de remplacer cette petite réserve.

>> Dossier : Les vraies missions du petit-déjeuner
>> Dossier : Petit-déjeuner continental ou anglo-saxon ?

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.