Le régime Macrobiotique : Rétablir l'équilibre et l'harmonie dans l'organisme

Thémacycle : Régimes
Rédigé par :
Publié le

La macrobiotique est à la fois une philosophie, un art de vivre et une manière de se nourrir. Dans l'aliment, elle introduit le principe d'équilibre du yin (féminin) et du yang (masculin).

Tout dans l'univers est régi par la loi du yin et du yang, qui sont à la fois opposés et complémentaires : le ciel et la terre, le jour et la nuit, l'homme et la femme….. La macrobiotique nous invite à respecter l'équilibre du yin et du yang dans notre organisme en nous alimentant plutôt yin ou plutôt yang selon nos besoins.

Régime MacrobiotiqueLes aliments sont classés dans l'une ou l'autre de ces deux catégories. Il ne s'agit pas de manger plus yang que yin ou l'inverse. Il convient de rechercher des aliments comportant l'équilibre yin et yang, ou de le rétablir par la cuisson qui rend plus yang les aliments yin. La macrobiotique considère le riz comme l'aliment parfait, parce que le yin et le yang y sont en équilibre.

La cuisson à l'eau ou à feu vif est remplacée par la cuisson prolongée à l'étouffée ou à la vapeur. On peut aussi faire revenir lentement les légumes à la poêle à l'aide d'une huile riche en acides gras insaturés (méthode de cuisson dite « nituké »). Il est fondamental de mastiquer longuement les aliments.

La macrobiotique accorde une grande attention aux changements de saison et à leur influence sur notre organisme. On consomme toujours des légumes et des fruits de saison.

L'équilibre dans l'alimentation macrobiotique

  • Céréales complètes 50 à 60%
  • Légumes 25%
  • Légumineuses, algues 10%
  • Poissons, fruits 5%

Particularités : la soupe Miso et le Tamari qui occupent 5% de la ration. La soupe Miso est un bouillon léger à base d'algue (wakamé), de soja caillé (tofu) et de pâte de haricots soja fermentée (miso). Le Tamari est de la sauce de soja fermenté

Les aliments dans l'alimentation macrobiotique

 

YIN

YANG

Crudités

concombre, tomates

 

Légumes

aubergine, courgette, pomme de terre

 

Poissons, viandes

poisson, viande de porc

Poulet, agneau

Céréales

 

avoine, blé, maïs, millet, sarrasin, riz

Produits laitiers

lait de vache, yaourt

lait de chèvre

Fruits

agrumes, raisin, fraises, cerises

 

Condiments

 

ail, levure de bière, oignon

Céréales : Les meilleurs aliments sont ceux dont la proportion de minéraux est la plus proche de celle que l'on trouve dans le corps humain. Sous ce rapport, les céréales sont les plus équilibrées. Les céréales complètes (blé, orge, avoine, riz, sarrasin, millet, maïs), nourriture principalement yang, constituent ainsi les aliments de base du régime macrobiotique.

Légumes cuits : Ils sont le balancier des céréales et sont en bonne position dans l'alimentation macrobiotique

Légumineuses : Les légumineuses (pois chiches, lentilles, soja, fèves) agrémentent idéalement les céréales dans un repas. Les légumineuses sont riches en sels minéraux (fer, cuivre, phosphore, calcium) et on y trouve cinq fois plus de magnésium que dans la viande

Viandes : Les aliments recommandés sont le poisson, l'agneau, la volaille et occasionnellement un œuf

Fruits : Les fruits, en revanche, sont à consommer avec maîtrise car très marqués yin et la proportion de potassium y est prépondérante

Crudités : Les crudités ne sont admises qu'en petites quantités afin d'éviter au corps une surcharge de travail due à l'élimination de l'excès de cellulose.

Produits laitiers: Les sous-produits animaux sont plutôt à éviter car trop marqués yin

Algues et aliments lacto-fermentés (tamari, miso) : Les algues et les aliments lacto-fermentés font partie de la nourriture macrobiotique et apportent un supplément de vitamines, d'enzymes et d'oligoéléments.

Exemple de menu d'hiver-printemps

  • Petit déjeuner : Crème de riz, d'avoine ou de sarrasin (fariné précuite à mélanger avec de l'eau pour obtenir une préparation instantanée de type bouillie)
  • Déjeuner : Radis, Riz complet, carottes sautées
  • Dîner : Potage potiron-pain

Limites

L'excès de céréales constitue le risque le plus courant pour le cycliste. Il provoque une surcharge d'amidon qui demande un effort supplémentaire au foie et peut déclencher des flatulences (inconfortables pour le coureur). La grande consommation d'aliments cuits apporte aussi à l'organisme du cycliste très peu d'éléments vitaux (vitamines, enzymes, oligo-éléments) qui sont soit détruits, soit altérés lors de la cuisson.

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.