Nicolas Fine - Coureur cyclosportif - 11/2008

Rédigé par :
Publié le

Nicolas Fine membre du Chamrousse Team Cyclosport est un habitué des podiums en cyclosport. Très fort lorsque le pourcentage de la pente s'élève, Nicolas passioné de cyclosport, répond à quelques questions posées sur sa préparation physique.

Nutri-cycles : Comment es-tu venu à pratiquer le cyclosport et qu’aimes-tu particulièrement dans ce sport ?
J’ai découvert se sport grace à un ami qui en faisait beaucoup puis j’ai pris gout au défi de soi et au plaisir de partager avec d’autre des circuits qui nous font découvrir des régions et des amitiés.
 
Nutri-cycles : Quelle est ta discipline préférée parmi toutes celles qui peuvent composer le cyclosport ?
Pour moi se serait la grimpée et plus l’enchainement des cols.
 
Nutri-cycles : Es tu un professionnel du cyclosport ?
Si une quinzaine de cyclos peuvent évoquer un professionnalisme alors oui
Est-il possible d’en vivre ?
Je ne pense pas
 
Nutri-cycles : Quel est ton point fort ?
J’apprécie particulièrement les arrivées au sommet.
Ton point faible ?
La descente
>> Lire notre dossier : Technique : La descente d'un col à vélo
 
Nutri-cycles : Quel est le degré de % qu’occupe ton sport en entrainement annuel ?
Mon entrainement physique correspond environ à 350 heures par an.
 
Nutri-cycles : Fais tu des fractionnés et/ou du travail spécifique pour être au top ?
Oui un seul juste avant la premiére course de la saison….et l’hiver je travail mes globules au travail je prépares les pistes de skis à SERRE CHEVALIER entre 1200et 2600m
 
Nutri-cycles : Fais tu de la musculation ?
Fais tu aussi de l’Electrostimulation ?
Je conjugue les deux en hiver. Coté musculation, je fais des exercices avec la presse et pratique l’électrostimulation en capilarisation après la musculation.
>> Consulter notre dossier : Tout savoir sur l'électrostimulation
 
Nutri-cycles : T’entraines-tu avec un cardio fréquence mètres ?
Oui et non selon mon humeur, mais je m’entraine plus aux sensations.
 
Nutri-cycles : As-tu déjà fait des préparations en altitude ?
J’habite dans la région de Briançon en altitude.
 
Nutri-cycles : Comment arrive t’on mentalement au top pour une compétition ?
En étant bien physiquement et ensachant que les copains seront là.
>> Consulter notre dossier : Gestion du stress avant une compétition
 
Nicolas et Muriel FineNutri-cycles : Existe-t-il un entrainement spécifique à la pratique du cyclosport ?
Je ne crois pas il faut surtout l’envie de se donner à fond et de dépasser ces limites
 
Nutri-cycles : Quel est l’entrainement qui te mets le plus la « caisse » ?
Les compétitions et leurs répétitions. Sinon j’aime bien une sortie avec quelques cols de la région.
 
Combien de jours de compétition cela représente pour toi ?
Environs 20 jours de compétition.
 
Nutri-cycles : Cours-tu dans des pays étrangers ?
Non je n’ai pas eut ce plaisir
 
Nutri-cycles : Crois-tu que le dopage est courant dans le cyclosport ?
Beaucoup de bruits de couloirs, des doutes, des suspicions, mais pas ou peut de cas vérifiés s’en doute dut aux rares contrôles effectués.
 
Nutri-cycles : Quel pays aimerais-tu découvrir au travers d’une cyclosportive ?
La Suisse et l’Autriche
 
Nutri-cycles : Ton meilleur et ton pire souvenir  sur le vélo ?
Pour le meilleur, ma seule épreuve de la Marmotte et les sorties avec les copains.
Le pire serait s’en doute mes chutes.
 
Nutri-cycles : Un conseil à celui ou celle qui voudrait se lancer dans le cyclosport ?
Prendre le maximum de plaisir
 
Nutri-cycles : As-tu envie de te lancer des défis sportifs ? Un vieux rêve ?
Oui et du style un maximum de montées de col dans une journée…

>> A voir sur le net : le site du Chamrousse Team Cyclosport
Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.