Poste de pilotage FSA : Cintre-potence ou combo ?

Rédigé par :

Publié le

Vous souhaitez faire évoluer le poste de pilotage de votre vélo de route. Chez FSA, le cycliste aura le choix entre un ensemble cintre potence ou un combo. Quelles sont les différences et quels sont les atouts ?

En matière d'ensemble cintre et potence, FSA a su créer une mini révolution il y a déjà plus de 10 ans avec son cintre « compact, » peu profond et moins haut que les standards de l'époque. Depuis, tous les autres fabricants ont emboité le pas pour proposer à leur catalogue des cintres de ce nouveau standard.

Dossier : Choisir un cintre de vélo

Les 1ers visés sont les cyclosportifs car pour cette catégorie de pratiquants a priori moins souples que les professionnels, regrouper davantage les points d'appui possibles sur le cintre a de quoi séduire, surtout en termes de confort. Beaucoup ont également redécouvert les joies et la sécurité liées au fait de descendre les cols les mains posées au creux du cintre ou encore la possibilité de tenir longtemps cette position sur le plat, afin de gagner en aérodynamisme et donc en vitesse.

FSA a ensuite appliqué cette méthode à l'élaboration de son combo, c'est-à-dire un cintre et une potence ne formant qu'un bloc : le Plasma.

En plus de juger séparément des qualités, d'un côté un ensemble cintre et potence très haut de gamme en carbone et de l'autre côté un Plasma, il s'avérait intéressant de les confronter directement en les installant à tour de rôle sur le même vélo puis sur 2 vélos différents afin de vérifier leur impact sur le comportement général de la machine.

Potence K-Force Light et cintre K-Force Light

Potence ou Combo FSA

Malgré leur patronyme « Light », vous ne choisirez pas ces produits pour leur légèreté puisque la potence a été pesée à 164 g en 130 mm et le cintre à 222 g en 44 cm axe-axe, soit un total de 386 g. Précisons toutefois que la potence est particulièrement massive et que plus de matière signifie ici « plus de poids ». Quoiqu'il en soit, son esthétique tranche avec certains produits minimalistes, environ 40 g plus légers à longueur égale, mais s'harmonise parfaitement avec un cadre aux diamètres de tubes généreux. Surtout, si le cadre en question est fait de noir ou de rouge !

Le cintre issu de la même gamme se marie parfaitement à sa potence. La finition est impeccable également, l'esthétique à la fois « agressive » tout en étant relativement sobre : même sur un cadre en titane, il ne jure pas. Le poids se situe ici dans la moyenne des cintres carbone mais après tout, sur un tel élément de sécurité quelques en plus ne sont pas de trop pour garantir la fiabilité. En effet, toute rupture à ce niveau peut s'avérer catastrophique. Notons, que le serrage des vis se fait au niveau du capot depuis l'intérieur. Une façon de mieux répartir les contraintes de serrage selon FSA.

Potence ou Combo FSA

A l'usage l'ensemble K-Force Light répond parfaitement aux attentes. Testé dans la foulée d'un ensemble potence Ritchey WCS/cintre Easton EC90 SLX3 plus léger d'une cinquantaine de grammes, le gain de rigidité est évident. Il se manifeste évidemment lors des relances ou sprints appuyés en danseuse mais également en appui en descente, par exemple lorsqu'il faut freiner fort avant un virage serré. La tenue de cap et la précision à grande vitesse paraissent même meilleures. Précision importante : le cintre fait ici 44 cm axe-axe selon la fiche technique mais plutôt 42,5 cm axe-axe mesurés en haut et un « vrai » 44 cm en bas. C'est cependant plus large que des habitudes liées à une pratique d'une vingtaine d'années. Plutôt déconcerté au début, j'ai fini par adopter complètement cette nouvelle largeur par le surcroit de confort et d'aisance en descente. Surtout sur les routes froides et glissantes de l'hiver !

La filtration des chocs de très petites amplitudes (vibrations) est très bonne mais sur les routes plus chaotiques, le confort n'atteint pas tout à fait celui procuré par la potence Ritchey et surtout le cintre Easton EC90 SLX3 qui se distingue particulièrement sur ce plan.

A noter que le réglage de base de l'orientation du cintre par rapport à l'horizontale doit conduire à une distance minium entre le bec de selle et le creux du cintre. On trouve encore trop de cyclistes qui tendent à orienter leur cintre vers le haut pour se rapprocher davantage des cocottes. Mais la conséquence néfaste d'un tel réglage est d'éloigner d'autant le creux du cintre et ainsi perdre tous les avantages du cintre compact. Pensez-y au moment du réglage et si vous faites monter l'ensemble cintre-potence par un tiers, précisez ce détail qui n'en est pas un !

Enfin, si FSA a fixé le prix du cintre dans la fourchette des produits haut de gamme carbone de marque, la potence se révèle très chère dans l'absolu, bien plus qu'une équivalente en termes de poids, fabriquée en alu.

Combo Plasma

Comparé à l'ensemble K-Force, le match du poids est quasi nul : 390 g pour le Plasma. Le gain de quelques grammes lié à la suppression des vis et des renforts pour le capot est annulé par un ajout de matière au niveau de la partie supérieure du cintre.

Potence ou Combo FSA

Autant l'avouer : pour beaucoup le coup de cœur pour ce genre de produit peut être esthétique. Et il est vrai que ce combo ne passe pas inaperçu. Ajouté à un cadre sobre, il peut en rehausser l'aspect visuel par un côté plus « pêchu ». L'ergonomie est calquée sur le modèle compact mais on remarque quelques différences tant au niveau des dimensions qu'au niveau de la forme. Au niveau dimensions c'est quelques millimètres de plus en largeur en haut avec 43 cm alors qu'en bas la largeur de 44 cm est conservée.

En termes de forme, la partie plate au niveau supérieur est bien évidemment ce qui se remarque en 1er mais la position « mains aux cocottes » est elle aussi différente : les mains se calent davantage au niveau de la paume dans le cas du combo. La finition est impeccable et il à noter que gaines et câbles sont parfaitement intégrées et leur cheminement passe par l'intérieur du cintre.

Potence ou Combo FSA

Sur la route, le Plasma est proche de son homologue K-Force mais en mieux : plus de confort mains aux cocottes donc mais également mains en haut du cintre. Pourtant, d'autres cintres plats sur le dessus m'avaient déçu sur ce point : peu ergonomiques ils avaient fini par donner le sentiment de « couper » la paume des mains. Au contraire, ici avec un léger angle par rapport à l'horizontale les poignets se positionnent naturellement alors que la profondeur de cette partie plate est idéale. Pour preuve, il est possible d'aligner sans la moindre gêne les kilomètres… mains nues.

Hormis le poids supérieur, l'un des seuls points qui peut empêcher certains utilisateurs de pencher pour un « combo » est l'absence d'orientation de la partie cintre. En effet, par définition le cintre est fixe. Mais comme expliqué plus haut en fin de test du K Force, le cintre doit avoir un certain réglage de base. Celui-ci conduit à obtenir une partie basse du cintre qui soit plane et aboutit à réduire au minimum cette fameuse distance selle-creux du cintre : c'est tout l'intérêt du compact. Tout autre réglage est moins pertinent. ependant, les cyclistes totalement réfractaires à cette façon adéquate de procéder pourraient être gênés par le Plasma.

Du fait de l'intégration cintre-potence, la rigidité est excellente même si FSA a souhaité conserver un fond de flexibilité concourant au confort et le Plasma n'est pas la « barre à mine » que l'on pouvait craindre. Les vibrations sont là encore très bien filtrées et la tenue du vélo en descente est rassurante. Un régal !

En termes de longévité, la construction « intégrée » laisse augurer un excellent vieillissement, supposé meilleur qu'un ensemble classique qui induit des contraintes liées au serrage du capot de la potence et produit un cisaillement supérieur. Cela permet de faire passer la pilule du prix car ce dernier fixé à 579€ est à la hauteur du « look » et des prestations : très haut de gamme !

Il ne faut aucun doute que le combo Plasma tout comme l'ensemble plus classique K-Force Light trouveront tout à fait leur place sur un vélo d'exception. Les qualités et l'esthétique très réussie en font un complément idéal du « beau vélo ». Mais, ceux qui chevauchent un vélo plus ordinaire trouveront là un bon moyen d'améliorer les qualités de l'ensemble roulant : rigidité, précision, confort sont des qualités que tout cycliste est en droit de réclamer. Et FSA a placé la barre très haut. Entre les 2, le choix sera peut-être une question d'habitude voire de coup de cœur mais si vous placez vos cocottes à une hauteur « classique », les qualités du Plasma devraient retenir votre attention.

Découvrir FSA

>> Toutes les informations sur FSA

Besoin d'une tenue de vélo ?

Informations, conseils et tests pour choisir et acheter vos vêtements vélo : cuissard, maillot, collant, veste, chaussettes, ...

Notre équipe vous aide pour s'équiper selon les saisons.

Comment choisir une selle de vélo ?

Selle vélo

Largeur, forme, rembourrage, flexibilité de la coque, rendement,

Nombreux sont les critères à étudier pour acheter la selle de vélo qui convient le mieux à la morphologie du cycliste.

Choisir des roues de vélo !

Comment choisir des roues de vélo ?

Cyclosportif ou coursier, routes vallonnées ou montagne, faire le bon choix parmi toutes les offres de roues !

Comment choisir des roues de vélo ?

Les produits énergétiques

Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.