Cyclotourisme: voici les erreurs les plus fréquentes

Le cyclotourisme consiste à aller à la découverte de nouveaux paysages en utilisant le vélo. De plus en plus de personnes sont attirées par cette pratique. S’il est vrai que l’essentiel à posséder pour faire du cyclotourisme est un vélo, vous devrez aussi faire attention à quelques détails. De fréquentes erreurs sont commises par les cyclotouristes, ce qui peut agir négativement sur l’expérience. Quelles sont ces erreurs les plus populaires ?

En voici un récapitulatif.

Rouler trop vite

L’une des erreurs les plus fréquentes que commentent les cyclotouristes consiste à rouler trop vite. Il existe une croyance populaire qui veut qu’on se fasse mal pour progresser. Franchir des étapes implique dépasser ses limites, mais le cyclotourisme ne nécessite pas cela. Prenez donc le temps de rouler, mais surtout d’observer les paysages qui vous entourent. Roulez à votre rythme et surtout en tenant compte de l’environnement dans lequel vous évoluez. Gardez en vue que vous faites d’abord du vélo pour votre plaisir.

Ne pas prendre de pauses

Le cyclotourisme n’est absolument pas une course d’endurance. Vous devez prendre le temps nécessaire pour vous reposer. N’hésitez pas à camper si cela est possible, ou marquer des pauses pour reprendre des forces. Cela vous permettra d’avoir l’énergie nécessaire pour continuer et ne surtout pas abandonner en cours de chemin. Par ailleurs, des pauses vous permettront de prendre des photos de votre aventure ou écrire des notes, surtout si avez un blog de voyage par exemple.

Négliger la préparation

Certains cyclotouristes ne prennent pas en compte l’aspect de la préparation avant de se lancer. Il en résulte donc des défectuosités mécaniques comme des crevaisons. C’est pour cela qu’il est important de s’assurer du bon état de ses pneus avant de partir. Vérifiez que vos pneus sont en bon état et parfaitement gonflés. L’état d’usure est également important car s’il est avancé, vous avez plus de chances d’avoir des crevaisons. Quelques modèles de pneus ont des indicateurs d’usure. Une vérification régulière est nécessaire pour éviter les mauvaises surprises.

Adopter des positions inappropriées

Le cycliste doit également adopter une bonne position de conduite afin d’éviter les douleurs. Celles au niveau du coude peuvent apparaitre quand vous adoptez une position prolongée de demi flexion. Cela peut à la longue être responsable de maladies comme les tendinites. Attention également à la position de vos poignets car sur la durée, vous risquez d’avoir des crampes musculaires des mains. En faisant des efforts trop importants, il n’est pas rare que certains cyclistes aient des contractures. Le thorax n’est pas épargné car en cas de fortes sollicitations, des douleurs peuvent se manifester.

Ne pas porter de casque

Le cyclotourisme implique également le port du casque, et c’est une chose qu’oublient souvent les pratiquants. Les avantages du port du casque ne sont plus à démontrer quant à la pratique du vélo. Un accident peut arriver au moment où vous vous y attendez le moins. C’est également le cas pour les chutes qui peuvent être liées à la nature du terrain sur lequel vous évoluez. L’avantage est que la conception des casques a beaucoup évolué et que vous trouverez désormais sur le marché, des modèles très légers et ergonomiques. Ils sont agréables à porter en plus d’être esthétiques.

Ne pas choisir les chaussures qu’il faut

Les chaussures pour faire du cyclotourisme doivent également être bien adaptées. Cela vous évitera surtout d’avoir cette sensation de brulure de la plante des pieds. Vous trouverez dans les magasins spécialisés, des chaussures conçues pour le cyclisme. Veillez surtout à choisir un modèle qui s’adapte à la forme de votre pied. En fonction de la durée de votre voyage, il faudra également penser à faire des provisions et garder une bouteille d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *