Le VTT pour la santé et la forme, c'est quoi ?

Rédigé par :
Publié le

L'entraînement qui a démontré son efficacité sur la santé et la forme répond aux caractéristiques suivantes : trois séances par semaine, de trente minutes à une heure, à intensité moyenne, en diversifiant votre pratique.

Le vtt pour la forme

Le VTT mieux que la marche

Ce quota d'activité physique permet d'optimiser les bienfaits du sport. Vous êtes bien plus en forme qu'en marchant trente minutes par jour ! Vous avez bien plus la pêche qu'en suivant ces consignes de prévention basique ! Vous ne vous épuisez pas à la tâche, vous ne somnolez pas au bureau et vous gardez un peu d'énergie pour votre vie sociale et familiale.

Un entrainement adapté pour profiter et progresser

En deçà de ces sollicitations, le corps ne parvient pas à s'adapter de façon optimale, il se désentraîne entre chaque séance. La sortie suivante constitue alors un nouveau stress physiologique imposant de reprendre au niveau inférieur votre protocole de progression !

Au-delà, le surmenage risque fort de s'installer insidieusement. Pour éviter cet écueil, il faut mettre en place un entraînement particulièrement bien conçu et modulable. Les fondements scientifiques de la programmation n'excluent pas, bien au contraire, de rester à l'écoute de ses sensations. Nous allons guider les plus motivés d'entre vous !

Le VTT pour la santé et la forme, c'est "trois séances par semaine"

Ces entraînements sont de préférence bien répartis dans la semaine, tous les deux jours. Cependant, pour des raisons sociales, on peut imaginer deux sorties successives, le samedi et le dimanche, associées à une plus courte séance en milieu de semaine. Bien évidemment, si vous êtes vététistes passionné, vous pouvez vous entraîner quotidiennement.

Mais, pour ne pas sombrer dans le surmenage, pour profiter au mieux de ce surcroît de sollicitations, il devient impératif de varier les objectifs physiologiques de vos sorties. On parle d'entraînements «thématiques" et "dissociés".

A lire : Le VTT complémentaire du vélo de route

Le VTT pour la santé et la forme, c'est "trente à soixante minutes à chaque séance"

Bien sûr, si vous vous entraînez régulièrement en semaine, la sortie du week-end peut se prolonger jusqu'à deux ou trois heures. Dans ces conditions, vous prendrez soin de bien dissocier les thèmes de travail. Il faut que cet entraînement dominical vous apprenne à faire durer votre effort.

Pour cela, initialement, l'intensité doit être modérée et il vous est conseillé de rester en relative aisance respiratoire, on parle d'endurance fondamentale. Ce n'est qu'après être devenu un vététiste accompli que vous pourrez vous permettre d'effectuer de longues sorties à vitesse élevée.

A lire : Quelles séances pour progresser en VTT ?

Le VTT pour la santé et la forme, c'est à "intensité moyenne"

L'intensité moyenne correspond à un rythme respiratoire tel que vous vous puissiez "parler mais pas chanter", on parle d'endurance active. Vous atteindrez ce niveau d'activité à l'issu d'un échauffement d'une dizaine de minutes et vous le ferez suivre de cinq à dix minutes d'un retour au calme progressif. Bien sûr, pour progresser, il est bon d'effectuer des séances plus difficiles.

Dossier : Les différents types de VTT

Cependant, ces dernières n'ont pas démontré ni leur efficacité sur la santé, ni leur influence favorable sur le bien-être. En effet, le travail à intensité plus élevée peut favoriser la survenue d'hypertension artérielle et accroît le risque de mort subite. Ces entraînements fatigants imposent de plus amples plages de récupération qui altère votre dynamisme au quotidien.

Le VTT pour la santé et la forme, c'est une pratique diversifiée

La diversité des pratiques permet de varier les sollicitations cardiaques et articulaires. Ainsi, vous réduisez le risque de blessures. Vous optimiser votre progression en travaillant de façon dissocier d'autres facteurs limitants de la performance. Vous évitez la saturation et vous prenez plus de plaisir à faire du sport. Vous vous organisez plus facilement en semaine : vous pouvez faire une séance de gym ou bien aller courir ou nager.

La pratique du VTT en compétition n'exclut pas la diversité, au contraire ! Les triathlètes ont démontré l'efficacité d'un entraînement "croisé". Tous les sportifs de haut niveau connaissent les vertus de la préparation physique incluant notamment de la musculation. La variété existe aussi en conservant la gestuelle du VTT.

Elle passe par l'alternance des thèmes physiologiques de vos entraînements. Le panachage de sortie longue, de séance au seuil ou de travail intermittent à V02 max, vous permet de favoriser votre progression dans certaines filières énergétiques alors que d'autres récupèrent ! On parle cette fois d'entraînement "dissocié".

Lire notre dossier : VO2Max et PMA

Dossier extrait du livre de Stéphane Cascua et Alain Dalouche : VTT S'initier et progresser

Un champion Olympique de Vtt, Julien Absalon en activité, un médecin du sport compétent, sportif pratiquant et un préparateur physique de renom se sont réunis autour d'une même passion pour le vélo. Secrets techniques du virtuose, conseils d'entrainements pointu qui parlent le terrain et l'expèrience, sans oublier le volet prévention dans pratique, font de ce livre un guide idéal pour progresser en toute logique.

Toute reproduction même partielle est interdite.

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de tempsVous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.