Optimisation de l'entraînement avec l'électrostimulation

Thémacycle : Electrostimulation
Rédigé par :
Publié le

L'électrostimulation va s'avérer utile pour le cycliste afin de développer l'endurance et le gain de force musculaire. Le tout passant par du travail en profondeur et des intensités de stimulation.

D'une façon très basique, l'électrostimulation à visée musculaire a 2 intérêts chez les sportifs :

  • Développer les qualités musculaires en imposant de puissantes contractions au muscle stimulé

OU

  • Favoriser la récupération en  provoquant une légère vibration plus ou moins rapide du muscle stimulé s'apparentant à un massage

Dans les deux cas, le courant électrique doit être parfaitement contrôlé pour, d'une part, éviter les accidents de type brûlure, et d'autre part obtenir une activation musculaire respectant la physiologie. C'est ce que permet de faire les stimulateurs Compex dont la technologie Suisse est identique à celle de ses appareils professionnels médicaux, domaine dans lequel Compex est leader.
Pour développer des qualités musculaires, deux conditions sont requises :

  • Etre capable de faire travailler un grand nombre de fibres musculaires
  • Le régime de travail (= le type d'exercice) doit être adapté à un objectif spécifique

>> Dossier : L'électrostimulation pour le cycliste : utile ou pas ?

Travail en profondeur et intensités de stimulation

Optimisation de l'entraînement avec l'électrostimulationEn électrostimulation, le pourcentage de fibres musculaires qui travaillent ne dépend QUE de l'intensité de la stimulation, qui est la seule chose que le sportif doit régler.
Faire travailler les 10% de fibres musculaires les plus superficielles est facile à réaliser avec n'importe quel gadget de télé-achat.  En revanche, aller chercher les fibres les plus profondes est une autre histoire ! Alors que c'est pourtant à ce prix que les résultats seront au rendez-vous !

Pour cela, Il est essentiel de toujours essayer de monter l'intensité le plus haut possible, en progressant tout au long de la séance, mais aussi d'une séance à l'autre, car on s'habitue assez vite à la technique.

La technologie mi (muscle intelligence) du Compex a aussi le grand avantage d'adapter le courant de stimulation aux caractéristiques du muscle stimulé, ce qui permet d'améliorer beaucoup le confort des séances et de profiter de la grosse puissance des stimulateurs.

>> Dossier : Comment choisir votre électrostimulateur ?

Amélioration de l'endurance musculaire et Gains de force

Lorsqu'on pense à l'endurance, on pense immédiatement aux qualités cardio-vasculaires qui sont, il est vrai, responsable du transport de l'oxygène jusqu'à nos muscles. Cependant l'endurance ne se limite pas au seul transport de l'oxygène, mais également à son assimilation au sein même des muscles. Cette capacité musculaire (capacité oxydative) dépend de la performance de petites centrales énergétiques (mitochondries) que l'on trouve dans les fibres musculaires elles-mêmes.

En électrostimulation, les programmes "Endurance" consistent en de nombreuses répétitions de très longues contractions peu prononcées entrecoupées de temps de repos très court. Chaque séance dure un peu moins d'une heure et est recommandée pour les cyclistes n'ayant pas la possibilité d'avoir un volume hebdomadaire suffisant ou qui n'ont pas de longues années de pratique derrière eux. Ces programmes vont donc contribuer (en plus de l'entraînement volontaire) à améliorer l'endurance musculaire, c'est-à-dire à développer la capacité des muscles à consommer de plus grande quantités d'oxygène.

Gains de force musculaire

Ce sont nos fibres musculaires rapides (fibres de type IIb) qui sont capables de développer une force importante, et donc d'aider le cycliste à gravir des côtes ou à sprinter.
En volontaire, le travail de la force doit se faire en développant des charges lourdes (au moins 75% de la force maximale), ce qui constitue des séances assez éprouvantes et souvent traumatisantes pour les articulations.

>> Dossier : La musculation pour le vélo

Optimisation de l'entraînement avec l'électrostimulationEn électrostimulation, les programmes "Force" consistent à induire des contractions musculaires très puissantes, mais de courtes durée et espacées par des repos très longs  afin de respecter la fatigabilité de ces fibres rapides. Une séance de 30 minutes correspond à une sollicitation intense égale à plusieurs dizaines de squats, si elle est appliquée sur les quadriceps.

Les séances "Force" sont plutôt conseillées pour les cyclistes qui ont déjà développer un gros "foncier" et/ou qui ont un volume d'entraînement hebdomadaire significatif et qui souhaitent améliorer leur capacité à gravir les cols, ou à tirer de plus gros braquets dans les contre-la-montre par exemple.

>> Dossier : Récupération active par électrostimulation
>> A découvrir : Electrostimulation sans fil : Compex Wireless !

Electrostimulation : Où acheter ?

>>  Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

S'entraîner quand on manque de temps

S'entraîner quand on manque de tempsVous êtes nombreux à penser que pour progresser, vous devez accumuler les kilomètres. Mais comment s'entrainer lorsque l'on manque de temps ?

Avec un entraînement rigoureusement programmé et planifié, nous pensons qu'il est tout à fait possible de compenser le manque de temps.

Planifier sa saison de vélo

planifier votre prochaine saison de cyclismeAvez-vous déja pensez à planifier et préparer votre prochaine saison de cyclisme.

Dans cet article, nous allons voir comment appréhender la future saison de vélo en la planifiant correctement.

S'entrainer pour progresser !

S'entrainer pour progresser !Quel entrainement suivre pour progresser en vélo afin d'obtenir de meilleurs résultats sur les épreuves cyclosportives.

Un travail à vélo sur trois plans : production maximale d'énergie, puissance maximale aérobie, capacité maximale de travail.