La Baie de Goji : l'atout minceur du cycliste !

Thémacycle : Régimes
Rédigé par :
Publié le

C'est la nouvelle coqueluche des amateurs de produits naturels, à fort bénéfice santé. La baie de Goji, tout droit venue des hauts plateaux de l'Himalaya, impose sa marque depuis quelques années sur le marché français.

Il faut dire que la baie de Goji est le fruit connu présentant la plus forte concentration en nutriments : vitamines, minéraux, oligoéléments, acides gras et même…acides aminés. Rapporté à sa faible valeur calorique (une quinzaine de kcal par poignée), cette densité est d'autant plus intéressante, surtout pour un aliment 100% naturel et non transformé. Alors quels bénéfices le cycliste peut-il attendre de cette manne nutritionnelle ? Eléments de réponse….

Une densité nutritionnelle inégalée parmi les fruits séchés

Le Goji est une petite baie de couleur rouge. Elle se cultive dans des zones tempérées et en plein soleil. Avec ses longues journées d'ensoleillement et ses eaux très minéralisées, la Chine produit parmi les meilleures Goji du monde.

Tableau comparatif de la densité nutritionnelle de 3 fruits séchés

 

Baie de Goji séchée

Raisin noir séché

Abricot séché

Quantité pour 1 cuillère à soupe

20 unités

20 unités

3 unités

Poids

5g (0,25g/unité)

20g (1g/unité)

24g (8g/unité)

Energie (kcal)

15,8 kcal

55,6 kcal

44,6 kcal

Protéines

12,1%

2,6%

4%

Glucides

57,8%

65,8%

39,3%

Lipides

7,14%

0,5%

0,6%

Fibres

7,78%

4,6%

8,1%

Eau

12%

18%

23%

Interprétation des valeurs remarquables (en gras)

  1. La baie de Goji est l'un des fruits séchés les plus « secs » (12% d'eau). Qui dit moins d'eau, dit davantage de substances utiles.
  2. La baie de Goji possède une composition nutritionnelle très complète et équilibrée entre protéines (12%), glucides (58%), lipides (7%) et fibres (8%). L'ensemble représente autour de 85% de l'aliment, le reste étant principalement de l'eau et des matières minérales (cendres). La teneur en protéines est remarquable pour un fruit. De même que la teneur en lipides (majoritairement des lipides insaturés, bénéfiques à la santé de l'organisme humain)
  3. Une portion usuelle de baies de goji (une vingtaine d'unité, soit une cuillère à soupe) représente 3 fois moins de calories (15kcal) qu'une portion usuelle d'un autre fruit séché. Intéressant pour les régimes contrôlés en calories.

Une source de bienfaits pour l'organisme des cyclistes

Des acides aminés (protéines) pour entretenir les qualités fonctionnelles de l'organisme

Baie de GojiLa baie de Goji est une source intéressante d'acides aminés facilement assimilables par l'organisme, dans une proportion équivalente à celle du pollen. Elle contient 18 acides aminés, dont les 8 essentiels à la vie ne pouvant être synthétisés par l'organisme (notamment le tryptophane et l'isoleucine). Cette richesse en acides aminés est un atout pour le cycliste, dont les besoins en acides aminés essentiels sont augmentés par rapport à la population générale, surtout lorsque l'alimentation est restrictive. La baie de Goji ne peut être la seule, ni principale, source d'acides aminés de l'alimentation, néanmoins elle constitue un complément tout à fait approprié.

Des saccharides (glucides) pour l'énergie, la satiété et les défenses immunitaires

La baie de Goji contient 58% de glucides, dont un peu moins de moitié sous forme de monosaccharides (sucres simples : fructose et glucose en quantité équivalente) et le reste sous forme de polysaccharides (sucres complexes). C'est la raison pour laquelle la baie de Goji est un fruit à la saveur si peu sucrée et à l'index glycémique particulièrement bas (29). La consommation de baies de Goji ne perturbe pas la glycémie, ni ne provoque de pic (elle peut même être consommée par des cyclistes diabétiques), mais exerce un effet satiétogène efficace (avec un verre d'eau). Par ailleurs les 8% de fibres de la baie de Goji viennent renforcer cet effet coupe-faim, tout en participant au bon déroulement du transit intestinal.

On notera pour terminer que 4 des 8 polysaccharides de la baie de Goji sont des polysaccharides exclusifs, qui commandent et harmonisent l'activité du système immunitaire humain, avec une action anti-inflammatoire puissante. Un autre atout pour les cyclistes, dont les défenses immunitaires sont régulièrement mises à mal par les efforts physiques intenses tout au long de l'année, et sujets à des symptômes inflammatoires de tout ordre.

Des acides gras insaturés (lipides) pour la régulation des graisses sanguines

La baie de Goji peut contenir, selon les variétés, jusqu'à 8% de lipides. Elle possède une diversité remarquable en acides gras (pas moins de 6 acides gras différents) et plutôt bien proportionnée entre les 3 grandes familles : acides gras saturés (20%), monoinsaturés (20%) et polyinsaturés (60%). La baie de Goji contient ainsi le même acide gras que l'huile d'olive (acide oléique ou oméga 6), avec tous les bénéfices en terme de santé qui y sont rattachés (cf régime crétois). On y retrouve également des omégas 6 (très majoritaires) et 3, particulièrement intéressants aussi sur le plan cardiovasculaire.

On regrettera juste le déséquilibre entre oméga 6 et 3, qui obligera le cycliste à se tourner, aussi, vers d'autres sources alimentaires pour convenablement couvrir ses besoins en oméga 3 (huile de colza, de noix, de lin…)

Des minéraux, oligoéléments, vitamines pour la vitalité

Les régimes hypocaloriques s'accompagnent souvent de carences micronutritionnelles, que les aliments à forte densité micronutritionnelle, dont la baie de goji, contribuent à corriger. La baie de Goji contient ainsi 21 minéraux et oligo-éléments (calcium, phosphore, sodium, potassium, fluor, manganèse, chrome, cuivre, zinc, sélénium, molybdène, nickel, magnésium, fer…). L'on y trouve également des concentrations intéressantes en vitamines A, C, E, B1, B2, et B6. La concentration en vitamine C (79,3 mg pour 100g selon des analyses poussées) soutient la comparaison avec l'orange.

>> Dossier : 13 vitamines alimentaires pour la performance

Des antioxydants pour lutter contre le stress oxydatif

Le stress oxydatif est un fléau pour l'organisme du cycliste (accumulation de radicaux libres provoquant une véritable agression cellulaire). Le Goji est l'un des fruits au pouvoir anti-oxydatif le plus élevé. Cela s'explique par sa gamme complète d'antioxydants : Bêta-carotène, Cryptoxanthin, Lutéine, Lycopène, Zéaxanthine…On ne répétera pas assez la nécessité pour le cycliste de se prémunir contre le stress oxydatif, particulièrement en période d'amaigrissement lorsqu'une activité intense est maintenue.

Une utilisation simplissime et variée

Facilement transportables et d'utilisation discrète les baies peuvent être consommées à différents moments de la journée, nature, réhydratées ou non, ou en agrément d'une préparation culinaire (salade, gâteau…) à raison de 20g par jour (1 cuillère à soupe).

La baie de Goji a un goût légèrement acidulé et ne procure aucune sensation de manque avec le temps. Véritable concentré de bienfait, la baie peut aussi être conseillée pour les efforts physiques de longue durée : cyclosportives, randonnées cyclotouristes, brevets.. En conclusion, c'est un excellent complément alimentaire pour le cyclisme et la diététique du cycliste.

Ce dossier a été réalisé avec l'aimable collaboration de la société AGOJI (plus d'infos et des recettes sur www.agoji.com).

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.