La boisson d'attente

Thémacycle : Produit énergétique
Rédigé par :
Publié le

La boisson d'attente est une réponse aux besoins énergétiques du sportif, dans les moments qui précédent une épreuve de durée moyenne à longue.

Le principe du produit et sa formulation

La boisson d'attente est constituée d'un complexe glucidique, formulé pour stabiliser la glycémie. Ce complexe glucidique associe, dans des proportions variables, du fructose et des polymères de glucose (maltodextrines).

En soutien des glucides, la formulation intègre un complexe électrolytique (sels minéraux), destiné à renforcer les réserves de l'organisme en prévision de l'effort. Ce complexe est pourvoyeur d'une partie ou de la totalité des 4 minéraux essentiels sur le plan physiologique : calcium, magnésium, sodium, potassium.

Cette formulation de base peut être agrémentée d'autres ingrédients suivant les fabricants.

Boisson d'attente

Utilité pour le cycliste : prévenir le risque hypoglycémique

Les moments qui précédent une compétition sont souvent intenses sur le plan émotionnel. Le stress est interprété comme une situation d'alerte par l'organisme, qui libère le précieux sucre stocké dans le foie, sous l'effet d'hormones de circonstance : adrénaline et noradrénaline. La stabilité de la glycémie est alors mise à rude épreuve, avec un jeu d'hyper et d'hypo, préjudiciable sur le plan de la concentration, de la vigilance et du dynamisme.

La boisson d'attente apporte du fructose et des polymères de glucose qui vont prévenir les risques d'hypoglycémie avant une course (sensation de léthargie, apathie) en se comportant en tant que pourvoyeurs de glucides

Utilité pour le cycliste : favoriser l'utilisation des graisses sur les fins d'épreuve

Une trop grande consommation de glucose avant l'effort contraint durablement l'utilisation des graisses corporelles.

A l'inverse du glucose, la consommation de fructose et de polymères de glucose lors de situations d'attente n'entrave pas les capacités de l'organisme à puiser dans ses réserves de graisses, surtout lorsque l'effort se prolonge.

Utilité pour le cycliste : prévenir les déséquilibres hydro-électrolytiques

Les électrolytiques (calcium, sodium, magnésium, potassium) sont la clé de voûte de nombreuses réactions chimiques dans l'organisme, notamment à l'occasion d'une activité physique. Durant les efforts prolongés ou dans des contextes climatiques particuliers (chaleur), les pertes minérales peuvent être importantes, ce qui modifie les grands équilibres de l'organisme et installe progressivement des perturbations (baisse de PH ou acidose musculaire génératrice de fatigue, crampes…)

La boisson d'attente apporte une partie ou la totalité des 4 minéraux les plus importants dans une proportion qui permet à l'organisme de maintenir ses grands équilibres.

A quel moment ? Lors de situations d'attente d'épreuves de longue durée

La boisson d'attente correspond à toutes les situations d'attente d'épreuves de longue durée. Par exemple, pour une cyclosportive se déroulant en matinée, sa consommation peut être étalée entre la fin du petit-déjeuner et le début de la mise en activité (l'échauffement).

La fréquence de consommation est d'une gorgée toutes les 20min et ce, dans les 90min qui précèdent l'échauffement.

Les plus

  • Elle contribue à maximiser les apports énergétiques avant l'effort en prolongeant le petit-déjeuner (notamment, elle apporte une solution aux sportifs ayant du mal à s'alimenter en quantité le matin d'une épreuve, la tolérance sur le plan digestif étant excellente) et sans recours au glucose
  • Elle offre une parade aux fluctuations de glycémie chez les personnes anxieuses, sans bloquer l'utilisation des graisses sur les épreuves prolongées
  • Elle permet de réaliser une charge minérale avant l'effort pour repousser la survenue précoce d'une fatigue musculaire (par acidose) ou de perturbations électrolytiques (crampes…)
  • Elle contribue à améliorer le niveau d'hydratation avant l'effort

Les moins

  • La seule contre-indication vraiment valable serait de cumuler la boisson d'attente avec un petit-déjeuner déjà très chargé en glucides, notamment des féculents (pâtes, riz..). Paradoxalement, il risquerait d'y avoir un conflit sur le plan digestif, l'organisme n'ayant pas le temps pour tout assimiler
  • Le prix au kilo est souvent plus élevé que les boissons d'effort classiques

Le conseil du diététicien

Vous pouvez utiliser votre boisson d'attente pour parfaire votre surcharge glucidique les jours qui précèdent une épreuve, mais toujours avec les mêmes précautions (tenir compte du délai de digestion des glucides complexes consommés au cours des repas)

Produit énergétique : Où acheter ?

>>  Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.