La boisson énergétique pour le sport

Thémacycle : Produit énergétique
Rédigé par :
Publié le

Les boissons énergétiques ou boissons dite « de l'effort et d'apport glucidique » sont destinées, compte tenu d'une alimentation normale, à répondre aux besoins d'un effort immédiat, effectué notamment lors d'une compétition, ou dans des circonstances d'environnement spécial.

Le principe du produit et sa formulation

La boisson énergétique est en fait une préparation à prédominance glucidique (sucres), avec obligatoirement un équilibre entre apport énergétique et substances de protection (vitamines, sels minéraux…)

Utilité pour le cycliste : maximiser la production énergétique à l'effort

L'apport de sucres à l'effort au travers d'une préparation hydro-énergétique contribue, pour des exercices physiques de 2 heures à 70% de la V02MAX, à une meilleure épargne du stock de glycogène musculaire (réserve de sucre des muscles) et donc à un meilleur maintien des capacités.

Par ailleurs, l'échelonnement de cet apport au travers de petits prises sur la durée de l'exercice, contribue aussi à optimiser les capacités de métabolisations du sucre par l'organisme. Elles passent de 50g par heure en moyenne sans apport énergétique, à plus de 60g par heure avec la consommation d'une boisson énergétique.

Enfin et dans une certaine mesure, l'apport de sucre par la boisson pourrait contribuer à renouveler, en cours d'exercice, une partie du glycogène des tissus musculaires

Utilité pour le cycliste : Maintenir un niveau d'hydratation optimal

L'exercice musculaire est un producteur de chaleur. La plus grande partie de cette chaleur est éliminée vers le milieu ambiant. Lorsque l'intensité de l'exercice est élevée ou que le gradient peau-environnement est insuffisant, la dissipation de la chaleur du corps est assurée par la voie sudorale. Le débit sudoral peut s'élever jusqu'à 0,5 à 0,8 litres par heure chez un cycliste.

L'apport hydrique est donc impératif pour compenser les pertes sudorales à hauteur 0,5 à 0,8 litres par heure. L'absorption intestinale de l'eau de boisson est favorisée par la présence de sel et de sucre dans les boissons énergétiques normalement diluées (isotoniques)

Utilité pour le cycliste : Compenser les pertes minérales et protéger l'organisme

Les pertes sudorales s'accompagnent également de pertes de sels minéraux. Ces pertes doivent être compensées afin de ne pas affecter l'organisme. La boisson énergétique est enrichie en sels minéraux afin de compenser ces pertes et protéger l'organisme.

Il en va de même pour la consommation de vitamines du groupe B à l'effort, qui sont impliquées dans le métabolisme des glucides. Leur remplacement en cours d'effort est également un geste de protection pour l'organisme, face à de possibles carences qui pourraient s'installer

A quel moment ? Par petites gorgées, le plus fréquemment possible

La fréquence de consommation est d'une gorgée, soit 150 ml, toutes les 10/15min (soit de 0,5 litres à 0,8litres par heure).
La vidange gastrique est maximale avec une température de boisson entre 8 et 15°c. Elle peut être ralentie lorsque le volume ingéré dépasse 0,6ml/heure.

Les plus

  • disponibilité énergétique supplémentaire durant l'effort
  • épargne des réserves de glycogène musculaire
  • prévention des risques de déshydratation
  • renouvellement des substances protectrices de l'organisme (sels minéraux et vitamines)

Les moins

  • moindre utilisation des graisses corporelles (à l'entraînement, une surconsommation de boissons énergétiques contenant comme sucre principal du dextrose, du glucose, ou du saccharose, réduit la capacité de mobilisation des tissus adipeux)

Le conseil du diététicien

La vitesse de vidange gastrique de votre boisson énergétique peut être ralentie en présence d'un bol alimentaire au niveau duodénal (juste après une grosse collation par exemple), lors d'un état de déshydratation, d'hyperthermie, de stress ou lorsque la boisson est trop concentrée (hypertonique) ou que le volume ingéré dépasse 800ml/h. Dans toutes ces situations le cycliste s'expose à des douleurs gastriques et doit ralentir sa consommation pour la reprendre progressivement ensuite.

Produit énergétique : Où acheter ?

>>  Vous pouvez commander votre matériel ou équipement chez notre partenaire

Quels régimes pour le cycliste !
Quels régimes pour le cycliste !

Vous avez décidé de faire un régime en continuant la pratique du vélo.

Pour vous aider à perdre vos kilos, notre équipe de diététiciens vous propose une sélection de conseils et de menus-minceurs pour maigrir de manière durable.

Les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires

On a coutume de dire que tout ce dont l'homme a besoin se trouve dans la nature.

Un postulat qui se vérifie parfaitement lorsque l'on fait référence aux compléments alimentaires naturels.

Les produits énergétiques
Les produits énergétiques

La pratique du vélo représente une quantité d’efforts importants pour le corps humain : dépense d'énergie, rythme cardiaque élevé, perte hydrique importante.

Cette dépense doit être compensée par un apport calorique à laquelle les produits énergétiques peuvent répondre.