Tenue de vélo X-Bionic Twyce : Qualité indiscutable, du très haut de gamme !

L'avis de
4.5

Thémacycle : Vêtements vélo

Rédigé par :

Publié le

Dans la continuité de la technicité qui a fait la réputation de X-Bionic, l'ensemble Twyce franchit encore un palier en termes de coupe, de confort et de gestion de la transpiration. Mais également au niveau tarif !

La 1ère chose qui fait l'originalité d'un produit X-Bionic en général et du Twyce en particulier est évidemment son look particulier. Certains produits de la marque semblent s'écarter de l'univers textile cycliste, mais dans le coloris noir du test l'ensemble a provoqué son petit effet parmi les cyclistes rencontrés.

En effet, le mariage des couleurs noir/gris/blanc est particulièrement réussi, très « classe ». Au sein des pelotons, les questions ont également « fusé » à propos des technologies employées et au bout du compte il a souvent fallu répondre à « est-ce que ça fonctionne ? ».

Attention au choix de la taille

A l'essayage, le cuissard taille tout à fait normalement par rapport à la moyenne, avec un effet compressif peu marqué par rapport à ce qu'annonce X-Bionic, même en prenant une taille inférieure. La sensation générale reste toutefois très agréable avec un effet de « sous vêtement douillet ».

Le maillot quant à lui appelle des commentaires approfondis. Pour avoir connu des maillots de précédentes collections (Race, Fennec, The Trick), je m'attendais aussi à utiliser le Twyce en S. Or, d'une part je ne rentre absolument pas dans un maillot Twyce en S mais il ne m'a pas non plus été possible de refermer le zip de la taille M !

C'est finalement la taille L qui convient mais le maillot reste extrêmement ajusté, au point qu'il est probablement le modèle qui taille le plus petit du marché ! Ceci n'est pas un défaut mais il faut absolument être conscient de ce point. A priori vous pouvez donc prévoir 2 bonnes tailles de plus que vos habituelles références.

X-Bionic Twyce

Reste qu'une fois cette caractéristique prise en considération, le confort procuré est excellent et la coupe a fait un bond en avant par rapport aux références citées ci-dessus : la légère compression est très appréciable, le col est parfaitement étudié et le chargement complet des poches ne provoque pas d'affaissement notable. Leur taille elle-même est suffisante pour emporter le nécessaire classique. Du fait du coloris sombre, la bande réfléchissante au niveau de la partie supérieure des poches est très appréciable en cas de faible luminosité ou même de mauvais temps.

Dossier : Entretien des vêtements de vélo : 4 conseils pour les préserver !

Sur la route

Cependant, là où était particulièrement attendu l'ensemble est bien sûr pendant les sorties. Avec un printemps plus que maussade et un début d'été guère plus réjouissant il n'a pas été facile de rouler sous un large éventail de températures, un point sur lequel X-Bionic promet d'être performant.

Le maillot a parfois été utilisé avec un sous vêtement de la marque, ou avec celui d'autres marques. Le second cas n'est pas conseillé par X-Bionic car les propriétés attendues de l'utilisation de la « transpiration en énergie » ne seraient pas optimisées. Après quelques sorties, c'est en absence totale de sous vêtement que le maillot a été le plus employé et a donné les meilleurs résultats. Le confort reste impeccable puisque le matériau employé (polypropylène majoritaire) est le même que celui-ci des sous vêtements.

Dossier : L'équipement estival du cycliste

Grâce à ce tissu et à condition d'ajouter manchettes et/ou un gilet sans manches, il est tout à fait envisageable de rouler à partir de 10°C, sous réserve que l'allure soit suffisamment rapide. Dans ces conditions, l'ensemble donne d'excellents résultats : pas de sensation de froid ni de chaud, impeccable gestion de la transpiration. La coupe près du corps fait des merveilles et le maillot est parfaitement plaqué mais sans oppresser.

Quand la température dépasse les 25°C ou même les 35°C, la sensation de chaleur n'est pas un frein à la réalisation d'efforts intenses. Il est difficile d'évaluer jusqu'à quel point le maillot vérifie le slogan de la marque « utilisez la transpiration comme énergie » mais les sorties effectuées sous la chaleur restent très agréables.

Même le coloris noir ne se ressent pas en pleine chaleur, ce qui est un autre compliment à l'adresse du Twyce ! Il est également très probable que le doublement de la superficie du 3D Sphere ait un impact dans ces bonnes performances. Ce doublement a d'ailleurs donné son nom au maillot, Twyce signifiant double en anglais.

Du côté du cuissard, le confort du tissu est lui aussi très abouti. Si la compression est très relative, les efforts réalisés par temps chaud ne posent pas de problème et le matériau permet de compléter parfaitement le maillot.

En revanche, la peau de chamois appelle des commentaires à nuancer : a priori elle est conçue de façon à suivre l'anatomie au niveau du périnée. Mais le problème est qu'une fois placée sur le cuissard, la partie la plus rembourrée est située très en arrière.

Le but est de protéger/rembourrer les ischions mais les blessures les plus gênantes sont plus souvent au niveau du périnée. Surtout pour ceux qui ont une position « agressive » sur le vélo. En l'état, la peau de chamois du Twyce semble plutôt faite pour ceux qui ont besoin de confort au niveau des ischions et a priori qui ont une position relevée sur le vélo.